L'équipe

Florence, future stagiaire chez Babyloan, nous raconte sa rencontre avec Cepesiu!

En septembre prochain, j’aurai l’opportunité d’intégrer l’équipe de Babyloan pour un stage. En voyage en Amérique Latine, j’en profite pour visiter l’une de leur institution partenaire : Cepesiu (Centro de Promoción y Empleo para el Sector Informal Urbano), à Quito en Equateur. Je crois qu’il est important de savoir ce qu’il se passe sur le terrain, comment les équipes fonctionnent, et surtout qui sont-elles.

Je suis merveilleusement accueillie par Maria Elena, intermédiaire privilégiée entre Cepesiu et Babyloan, chargée de rédiger les histoires des entrepreneurs clients de l’institution ; qui seront postées sur le site de Babyloan.

Elle me présente un par un chaque membre de l’équipe qui me souhaite la bienvenue avec un large sourire. Je rencontre Carlos Domenech, le directeur de Cepesiu, qui m’explique longuement le fonctionnement et les projets de Cepesiu. Ils ne se chargent pas simplement d’octroyer des microcrédits à des entrepreneurs, ils contribuent au développement économique local dans son ensemble, avec des projets concrets d’appui et de soutien. Je dois avouer être impressionnée. Je connais plutôt bien le secteur de la microfinance, mais cela ne m’a pas empêché de découvrir de nouveaux produits et modèles, que Cepesiu développe et adapte parfaitement à sa cible.

J’ai passé une après-midi avec Maria Elena, qui en véritable petite maman, m’a d’abord invité à partager un succulent déjeuner avec sa famille puis m’a expliqué son travail. Babyloniens ou futurs babyloniens, vous n’imagiez pas le travail qu’il y a eu pour poster cette petite histoire d’entrepreneur que vous lisez !

J’ai malheureusement manqué de temps pour visiter des bénéficiaires de microcrédits ; mais c’est convaincue et un peu plus impatiente de démarrer mon stage chez Babyloan, que j’ai quitté l’institution Cepesiu…

L’équipe Babyloan est également impatiente d’accueillir Florence! Nous te remercions pour ton témoignage 😉

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*