Social business & nouvelles solidarités

Le micro-crédit et les différents types de prêts

La microfinance est un secteur relativement complexe et parfois mal cerné. Très bel outil de développement, la microfinance a plusieurs visages. En effet, c’est une offre globale de services financiers comprenant le micro-crédit, la micro-épargne, la micro-assurance et autres services permettant de proposer aux personnes pauvres et non bancarisés, une offre de produits adaptés à leurs besoins. La partie pédagogique du site Babyloan en explique de nombreux.

Cette semaine, zoom sur la définition du micro-crédit et les différents types de prêts qui existent !

Un micro-entrepreneur souhaitant obtenir un micro-crédit doit en faire la demande auprès d’un agent de crédit d’une IMF. Voici les principales étapes dans l’obtention d’un micro-crédit :

1 – la sélection des projets : L’agent de crédit analyse la demande du micro-entrepreneur lors d’un entretien et très souvent se rend à son domicile afin d’évaluer sa capacité à rembourser ainsi que la viabilité de son projet. Une fois pré-sélectionné, un comité de sélection réunissant plusieurs agents de crédit ainsi que la direction de l’IMF décide d’accorder ou non le micro-crédit.

2- L’accompagnement du bénéficiaire : Une IMF ne se contente pas de délivrer un micro-crédit mais adaptera son offre aux besoins du micro-entrepreneur et de sa famille. C’est pourquoi les micro-crédits sont souvent accompagnés d’autre services financiers (micro-épargne, assurance) et de programmes de formations, permettant de mieux s’assurer contre les aléas de l’avenir, de rembourser leur prêt correctement, et d’utiliser les revenus de façon responsable.

3- Le remboursement : Le bénéficiaire rembourse son crédit soit en allant à l’IMF (zones urbaines), soit en donnant l’argent à l’agent de crédit qui vient collecter l’argent toutes les semaines ou tous les mois (zones rurales) . Le taux de remboursement moyen en microfinance est de 97%

Ce que l’on sait moins, c’est qu’il existe différents types de prêts dans le secteur de la microfinance.

Les prêts de groupe : Les IMF demandent de constituer un groupe d’emprunteurs afin d’accorder un micro-crédit groupé : ce type de prêt s’adresse en particulier aux bénéficiaires les plus pauvres. Aucune garantie n’est demandée, en revanche les membres du groupe sont solidaires. Ce mécanisme  utilise les liens sociaux existants entre les bénéficiaires afin de créer une forme de garantie sociale incitant les membres à rembourser leur emprunt. Ce modèle est largement répandu en particulier lors du premier emprunt, c’est un moyen de s’assurer du sérieux des bénéficiaires et de constituer un historique de crédit.

Les prêts individuels sont des prêts accordés individuellement et pour lesquels des garanties ou au moins un historique de crédit est demandé. Les prêts individuels sont plus adaptés aux besoins des micro-entrepreneurs et tendent à se développer de plus en plus, en revanche, ils visent des bénéficiaires un peu moins pauvres.

Pour en savoir plus sur les mécaniques de la microfinance, rendez-vous sur le site de Babyloan !

preter-babyloan

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

4 Commentaires

  • Répondre Benoit 8 août 2012 à 16 h 20 min

    Bonjour,

    Qu’en est-il de la gestion des risques dans le secteur de la microfinance?

    Cordialement,

    • Répondre Lauram 21 août 2012 à 14 h 32 min

      Bonjour,

      Pour Babyloan la gestion des risques en microfinance s’effectue par un processus de sélection rigoureux de nos partenaires sur le terrain, puis par des audits réguliers de ces derniers, selon des critères de stabilité financière, mission sociale, qualité organisationnelle et contexte du pays. Vous trouverez en détail le processus de gestion des risques sur le site de Babyloan :http://www.babyloan.org/fr/microfinance/selection-et-suivi-des-imf-partenaires

  • Répondre Danton79 9 septembre 2012 à 7 h 46 min

    Bonjour

    Etant membre d’une association oeuvrant à Madagascar nous serions intéressé afin de financer de petits projets avec des malgaches pauvres qui sont pleins d’énergie et de ressource mais manque de finance pour se lancer. Cela représente de petites sommes. Nous sommes présents 2 fois pas an dans les zones ou nous intervenons donc à même de suivre les projets.

    Afin de les aider mais de façon « cadré » le micro crédit pourrait être la solution.
    Comment s’y prendre? Vers quels organismes se tourner? Existe t’il des contrats types ? et une association peut elle l’organiser d’elle même sans passer par une IMF?

    Merci

    • Répondre camille 10 septembre 2012 à 15 h 14 min

      Bonjour,

      Madagascar ne figure pas encore dans la liste des pays avec lesquels nous travaillons. Nous vous suggérons donc de contacter des organisations de microfinance sur place, déjà spécialistes dans le domaine du microcrédit, afin de voir si celles-ci sont intéressées par une potentielle collaboration.
      Nous sommes en contact avec l’une d’entre elles : Vola Mahasoa. Vous trouverez toutes les infos la concernant ici : http://www.mixmarket.org/mfi/vola-mahasoa. Vous pouvez également voir avec d’autres IMF comme celles qui se trouvent dans la liste suivante : http://www.mixmarket.org/mfi/country/Madagascar

      Si vous souhaitez vous renseigner sur les pratiques et règlementations de la microfinance dans le pays, je vous conseille de consulter le site suivant : http://www.madamicrofinance.mg/ et de contacter directement le réseau local de la microfinance dans le pays.

      En espérant que ces informations vous ont été utiles, nous vous souhaitons une très bonne semaine.

    Laisser un commentaire


    *