Social business & nouvelles solidarités

Licenciement confirmé pour Muhammad Yunus

Muhammad Yunus, dont vous nous parlions dernièrement dans ce blog, a perdu aujourd’hui son dernier recours juridique contre son limogeage de la Grameen Bank. La Cour Suprême du Bangladesh a rejeté son dernier pourvoi en appel, la décision a été prise à l’unanimité des sept juges. La Cour a estimé que le licenciement était légal au regard de la limite d’âge de 60 ans imposée par la Grameen Bank.

Selon ses partisans, M. Yunus, qui est brouillé avec la Premier ministre, Mme Sheikh Hasina, est victime d’une campagne de diffamation. Washington s’est  déclaré « profondément troublé » par le renvoi de M. Yunus, affirmant que les relations bilatérales seraient affectées si une solution à l’amiable n’était pas trouvée. Le seul espoir de Yunus repose désormais sur un recours séparé déposé par neuf membres de la Grameen Bank auprès de la cour suprême. Cette affaire devrait être examinée ce mercredi.

Rappel des faits :
M. Yunus a été limogé le 2 mars de la Grameen Bank par la Banque Centrale du Bangladesh qui lui  reprochait d’avoir omis d’obtenir une autorisation en bonne et due forme au moment de sa reconduction en 1999 à la direction générale de l’établissement, qu’il avait créé en 1983. La Haute Cour du Bangladesh avait confirmé cette décision le 8 mars dernier.

En savoir plus :

Sur le Blog de Babyloan : La Microfinance attaquée, Babyloan réagit
Sur le site de l’Express : Bangladesh: le Nobel de la paix Yunus perd son appel sur son renvoi de la Grameen Bank
Sur le site du Point : Bangladesh: le Nobel de la Paix Yunus perd son dernier appel contre la Grameen Bank

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*