Non classé

Traders durables !!!

Le Drame de la semaine ! Les traders vont se voir imposer des bonus différés et conditionnels. Le monde et son G20 sont en train de se liguer contre eux et leurs bonus ne pourront plus être intégralement touchés de suite, la libération du reliquat conditionnée à leurs performances futures.

Le taux de divorce chez les traders va-t-il encore s’envoler ? Savez-vous qu’au plus fort de la crise, le taux de divorce des traders américains s’est envolé, les cabinets d’avocats new yorkais ne désemplissaient plus. Allons, pas de raccourci facile, il est bien évident que ces divorces, essentiellement demandés par les futures ex épouses, n’avaient rien à voir avec l’argent mais n’étaient que la résultante de leur disparition du foyer familial depuis des années. Trop de travail, trop de stress. A quoi sert de poursuivre une vie de famille qui n’existe plus? Au fait, nous n’oublierons pas d’allumer un cierge le week-end prochain en souvenir du premier anniversaire de la disparition de Lehman Brother…

imageTrader.jpgUne chose est claire en tout cas: les français, eux, ne sont pas traders puisque leur taux de divorce a, lui, plutôt baissé depuis le début de la crise. Les temps sont durs, pas la peine d’en rajouter dans la douleur, c’est un phénomène connu.

Mais nos pauvres traders français, eux, que vont-ils devenir avec leur bonus ainsi saucissonnés et conditionnés à leurs bonnes notes futures ? Vont-ils survivre, s’enfuir hors de France, se reconvertir en infirmières ? Comment vont-ils se payer le hors-bord tant attendu, la modeste bâtisse à Saint Trop et le chalet de Courchevel ? C’est tellement triste, un vrai drame social! A-t-on un instant songé à ceux qui voulaient aider leur prochain avec leur bonus, eh oui, ça doit bien arriver de temps en temps.

Nicolas, Christine, votre projet n’est pas complet. Les caisses de l’Etat sont vides et la France peine à tenir ses engagements en matière de solidarité internationale (vous savez la promesse de 0,7% du Revenu National Brut en 2015…alors qu’on se traine encore à 0,3%…) ? Les traders peuvent vous aider, pourquoi ne pas compléter votre dispositif d’une clause de libération du bonus si le trader s’engage à le dépenser dans une action solidaire, sociale ou caritative ? Une sorte de trader durable, ça nous changerait !!!

Mais attention cependant à ne pas faire de nos traders les boucs émissaires un peu trop faciles de tous nos maux. Haro sur les Bonus, les Paradis fiscaux et autres Hedges funds, c’est évidemment une bonne nouvelle, les caimans seraient même au bord du dépôt de bilan et la Suisse mal barrée! Mais c’est aussi un grand classique de toutes les grandes crises que d’en trouver des soi disant responsables ou d’attirer l’attention sur certains, pour les faire payer, histoire de se donner bonne conscience avant de recommencer comme si de rien était. J’ai vécu le krach de la bulle Internet en son coeur, justement chez Merrill Lynch, quasi défunte de la crise actuelle et sauvée in extremis… On fit porter le chapeau à l’époque aux analystes financiers…accusés de nous avoir fait rêver sans raison…n’est-on pas en train de recommencer? Parle t-on de la catastrophe des nouvelles normes comptables ifrs? Parle t-on de la déviance de banques qui ne prêtent qu’aux riches? Parle t-on du scandale des règles du commerce international dans la relation nord-sud? Un peu, si peu, tellement pas assez!!!



Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*