Non classé

« En aidant le micro-entrepreneur, vous aidez au développement de son environnement »

Jean-Louis Daligaux

Jean-Louis Daligaux

Jean-Louis Daligaux, prêteur sur Babyloan depuis octobre 2013, soutient des micro-entrepreneurs dans 6 pays. Il nous explique pourquoi le prêt sur Babyloan est un réflexe solidaire qu’il juge porteur de croissance locale.

Vous êtes prêteur depuis octobre 2013, comment avez-vous connu Babyloan ?

J’ai effectué mon service national en coopération à Dakar au Sénégal à la fin des années 1980 par l’intermédiaire d’une ONG, et à mon retour, dans le prolongement de celui-ci, j’ai souhaité soutenir l’association Aide et Action qui monte des programmes de scolarisation et d’éducation dans différentes zones du globe. Donner aux élèves les compétences nécessaires pour leur développement futur,  en tant que micro-entrepreneurs par exemple, tel a été le lien avec le microcrédit et l’envie d’avoir une continuité dans mon action. Ensuite internet a fait le reste, ma rencontre avec Babyloan s’est faite en 3 clics !

Pourquoi c’est une démarche solidaire à laquelle vous adhérez ?

Le microcrédit met l’accent sur le développement, c’est tout l’intérêt. Participer au financement du microcrédit est une démarche vertueuse à trois niveaux :

  • L’entreprise. Etre à l’origine et concrétiser un projet d’entreprise est la clé du développement d’un territoire.
  • La solidarité. Aider des personnes aux 4 coins du monde est une vraie opportunité. Nous n’avons pas les mêmes chances partout, c’est un état de fait. Comblons-le par ce type d’action.
  • Le développement local. En aidant un micro-entrepreneur, vous aidez au développement de son environnement local. Une nouvelle épicerie dans un village, un éleveur bovin qui agrandit sa capacité productrice, un agriculteur qui assure sa production, ont autant d’effets sur l’approvisionnement, le rendement et le déploiement de services locaux en contribuant de très près à l’économie locale. Le microcrédit est un outil de financement local.

Je crois beaucoup aux associations mutualistes, appelées « tontines » et très développées en Afrique notamment. Ces regroupements de personnes visent à s’associer pour emprunter mais aussi à garantir le remboursement. Mais les tontines ne peuvent pas répondre à tous les besoins, et les banques traditionnelles non plus. Le microcrédit vient combler un manque et répondre à un besoin à ce moment-là.

 Comment choisissez-vous les projets à soutenir ?

Quand d’autres ont une appréciation affective, le mien répond à un choix plus cartésien : la division du risque. 100% de vos prêts sont remboursés depuis 5 ans, mais pour autant si jamais l’un de vos coordinateurs locaux fait défaut, le prêteur ne sera pas remboursé. Répartir mes prêts entre différents pays me permet de ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier. Je trouve par ailleurs qu’il est fascinant, avec quelques clics, d’aider des entrepreneurs aux quatre coins du monde !

Aussi en ce moment je préfère terminer le financement des projets. Je trouve intéressant d’être le dernier contributeur, on a le sentiment de valider définitivement le prêt. Je compte changer de logique prochainement et plutôt commencer le financement des projets en étant un « booster » de financement. Un micro-entrepreneur est plus rapidement soutenu quand il a déjà atteint un certain montant.

Que diriez-vous à une personne qui hésite à se lancer dans le prêt solidaire sur Babyloan ?

Je  dirais qu’il faut essayer ! L’avantage du dispositif, c’est que l’on peut s’engager progressivement, avec un montant réduit, ou en tous cas adapté à ses possibilités financières. C’est avec la somme des efforts de chacun que nous atteignons collectivement un résultat qui a de l’effet.

Et puis c’est très gratifiant : on est fier de prêter ! A chaque à chaque fois que l’emprunteur rembourse une mensualité, on est content, à la fois pour lui (c’est la preuve que son projet fonctionne) et pour nous : on récupère une somme que l’on va pouvoir, si on le souhaite, réinvestir dans un nouveau projet !

Si comme Jean-Louis, vous êtes prêteur, n’hésitez pas à témoigner ! Envoyez-nous vos commentaires à alexandra@babyloan.org. Pour tous les autres, il ne vous reste plus qu’à sauter le pas et prêter aux micro-entrepreneurs de votre choix !

Prêtez sur Babyloan

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

2 Commentaires

  • Répondre Jeregroupemescredits.com 21 mars 2014 à 11 h 38 min

    Bonjour, merci pour cet article qui illustre un bon retour d’expérience de M. Daligaux.
    Je pense que ce dispositif se prête bien aux personnes étant un peu plus réticentes que les autres dans l’investissement auprès des entreprises. C’est un moyen très simple de pouvoir tester sans forcément y allouer des sommes astronomiques.

  • Répondre L’Agence Française de Développement soutient les micro-entrepreneurs avec Babyloan | AlloProd 3 décembre 2014 à 21 h 55 min

    […] « En aidant le micro-entrepreneur, vous aidez au développement de son environnement » Bonobo soutient Babyloan ! Au revoir CBird ! VN:F [1.9.22_1171]Note : 0.0/5 (0 votes) […]

  • Laisser un commentaire


    *