Non classé

Bientôt la France sur Babyloan ?

Le combat de Babyloan en faveur du micro-crédit en France porte enfin ses fruits. De nouvelles mesures pourraient démocratiser le prêt solidaire par Internet, en permettant aux particuliers de prêter via le Peer to Peer à des micro-entrepreneurs en France.

Vous n’êtes pas sans ignorer le combat que nous menons pour vous permettre de parrainer des micro-entrepreneurs français sur le site de Babyloan. Nous vous en avions déjà parler lors de précédant articles. Une très bonne nouvelle se dessine…

La Ministre de l’Economie et des Finances, Christine Lagarde, vient d’ajouter quatre mesures au projet de loi sur le crédit à la consommation qui sera examiné par l’Assemblée Nationale le 24 mars. Ces quatre nouvelles mesures favorisent l’expansion du microcrédit en France en le démocratisant sur Internet.

En effet, il est aujourd’hui impossible en France, pour les particuliers, de prêter leur argent aux associations de micro-crédit telles que l’ADIE (qui accompagnent les microentrepreneurs) au moyen de plateformes de micro-crédit. Les particuliers français ne peuvent donc pas effectuer de prêt solidaire pour des bénéficiaires français : ils ne peuvent le faire que pour financer des projets d’aide au développement des pays du Sud.

Ce blocage est dû à une régulation trop restrictive des sources de financement des associations de micro-crédit. Elles n’ont ainsi accès, pour l’essentiel, qu’aux ressources bancaires, et non aux ressources provenant de particuliers.Les déclarations de Christine Lagarde pourraient changer la donne. La plus percutante des mesures proposées autoriserait ainsi les particuliers « à financer l’activité des associations de micro-crédit notamment via des plateformes Internet ».

Ce que cette réforme va changer : une nouvelle conception de la solidarité en France par le prêt solidaire !
L’objectif de Babyloan est de créer une grande communauté de Babyloaniens en France, soudée par la solidarité et la dignité, grâce à la logique du prêt en dépassant les logiques d’assistanat.

Par conséquent, si ces mesures sont adoptées, « Babyloan France » offrira à chacun d’entre nous la possibilité de parrainer un micro-entrepreneur français, un voisin, ou simplement un porteur de projet que l’on veut encourager. L’arrivée de Babyloan en France permettra aussi aux entrepreneurs bénéficiaires de ces micro-prêts d’avoir une visibilité sur le site Internet de Babyloan, et donc de multiplier leurs chances de réussir.

Nous attendons donc avec impatience le mercredi 24 mars ! Affaire à suivre…

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

4 Commentaires

  • Répondre Pierre dit Florent 20 mars 2010 à 15 h 32 min

    Plus très longtemps à attendre pour savoir si enfin une prise de conscience sera bien réelle au Sénat sur l’impatience de tous pour qu’une loi favorise le développement du microcrédit en France …

  • Répondre Dara 20 mars 2010 à 19 h 06 min

    J’ai hâte… ça serait vraiment une avancée extraodinaire pour les micro-entrepreneurs français !

  • Répondre Margaux 23 mars 2010 à 10 h 41 min

    Merci pour vos encouragements! La tribune d’Arnaud Poissonnier est paru ce matin… dans le Monde: http://www.lemonde.fr/opinions/a...

    Nous croisons les doigts!

  • Répondre Jori Credit 27 mars 2010 à 1 h 14 min

    On a des nouvelles, si la loi a été adoptée, ou pas? Je n’arrive pas à trouver des conclusions sur ce qui s’est passé le 24 mars… ça serait vraiment un énorme pas en avant si les particuliers pouvaient enfin prêter!

  • Laisser un commentaire


    *