L'agenda, Non classé, Social business & nouvelles solidarités

Comment connecter écologie et économie solidaire ?

Le réseau INAISE (Association Internationale des Investisseurs dans l’Économie Sociale) organise sa Conférence Internationale Annuelle, à l’initiative et l’invitation de la SIDI (Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement), cette année le thème sera: Comment la finance sociale peut-elle contribuer à la lutte contre le changement climatique ?

La conférence aura lieu à « L’Usine », 379, avenue du Président Wilson à 
La Plaine Saint-Denis, le 1er juin 2012 de 9h à 18h30.

La conférence sera articulée de la façon suivante :

  • Une séance plénière d’introduction avec l’intervention de grands témoins
  • 4 ateliers :
  1. Banques éthiques et investisseurs sociaux face au changement climatique : risques, opportunités et pratiques
  2. Services financiers et habitat respectueux des exigences de l’environnement
  3. Acteurs publics et financement des activités liées au changement climatique
  4. Engager les différentes catégories d’acteurs de l’économie sociale dans le cadre de la lutte contre le changement climatique
  • Enfin, une séance plénière en fin d’après-midi qui portera sur la restitution et la synthèse des ateliers, ainsi que sur la définition d’un agenda de travail.

Créé à Barcelone en 1989 à l’initiative de sept organisations financières de l’économie sociale, le réseau INAISE compte aujourd’hui plus de 54 membres du monde entier, c’est une plateforme mondiale de la finance sociale. En se distinguant des institutions financières essentiellement commerciales, les banques solidaires et les investisseurs sociaux promeuvent leur différence en répondant aux enjeux et défis de leur temps : insérer par la création d’emplois, revitaliser des territoires frappés par la reconversion, financer l’économie sociale et solidaire, redonner du sens à l’investissement, en période de crise financière provoquée par les mauvaises pratiques (spéculation, financiarisation excessive).

La question du long terme est donc essentielle pour les acteurs de l’économie sociale : ils doivent s’adapter au changement climatique en cours, mais aussi se préparer à la future crise probable, par des actions concertées et d’envergure. Les promoteurs d’une finance responsable parlent désormais du ‘triple résultat’ (‘triple bottom line’) : économique, social et environnemental. De fait, les investisseurs sociaux prennent davantage en compte les aspects liés au changement climatique dans la définition de leur approche, leurs décisions et modalités de financement ou la publication de leurs performances.

Dans le cadre de l’Accord de Copenhague, les États ont pris l’engagement de fournir 100 milliards de dollars supplémentaires par an pour financer la lutte contre le changement climatique d’ici à 2020. Cependant, des problèmes opérationnels et d’ordre politique freinent fortement cette progression, raison pour laquelle, les acteurs de la finance sociale peuvent et doivent jouer un rôle significatif et complémentaire afin d’améliorer leur impact environnemental.

Cette nouvelle dimension en termes de ‘triple résultat’ et de prise en compte du changement climatique ne concerne pas seulement les institutions de financement solidaire des pays ‘du Nord’, mais s’inscrivent aussi dans les approches de celles des pays émergents ou en développement, parfois même de manière vitale, là où le changement climatique génère des effets tels que l’on commence à parler de migration climatique dans certaines régions du monde.

Les investisseurs sociaux innovent en matière de produits et services financiers, à la fois pour intégrer ce risque, mais aussi pour élargir une offre qui doit s’adapter en permanence à leurs contextes et enjeux.

Les instances d’INAISE souhaitent que cette Conférence puisse faire date, qu’elle pose les jalons d’une prise d’engagements fermes pour atteindre des résultats pratiques et applicables. La Conférence 2012 est présidée par Dominique Lesaffre, de la SIDI et Président d’INAISE, cet homme a accompagné le Comité de sélection de Babyloan dans ses débuts, sa connaissance de la finance solidaire a permis de nouer les premiers partenariats tels que Finadev ou Chamroeun avec qui nous sommes toujours ravis de travailler et que vous êtes heureux de financer.

Si cette question vous intéresse, que vous souhaitez obtenir plus d’informations et que vous souhaitez participer à cette passionnante journée de conférences et de débats, n’hésitez pas à vous rendre sur le site www.inaise.org.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*