Non classé

Coup de coeur de la semaine de Néoplanète

« L’hyperconsommation fait des ravages. Les animaux en sont les premières victimes, la planète entière ne peut plus en supporter la charge. » C’est ce que déclare, dans son éditorial de Noé du mois de novembre, Muriel Arnal, Présidente fondatrice de One Voice.

C’est pourquoi elle lance un mouvement à portée international, One World One Conscience, avec en synergie une campagne pour venir en aide aux animaux destinés à être transformés en viande. One World, One Conscience est un mouvement civique non-violent. Il répond à l’urgence de concilier l’exigence éthique du respect de toute vie et les activités humaines.

Diminuer sa consommation de viande est, au-delà de l’éthique, la seule solution pour assurer un avenir à la planète et à ses habitants.

À l’heure actuelle, on compte sur la planète 15 animaux d’élevage par habitant. Il en faudra deux fois plus en 2050, soit 120 milliards d’animaux.

L’élevage produit plus de gaz à effet de serre que l’ensemble des transports. Ce secteur est responsable de 65 % des émissions de protoxyde d’azote (effet 300 fois plus important que le CO2) et de 64 % des émissions d’ammoniac, une des principales causes des pluies acides.

Il faut entre 13 000 et 100 000 litres d’eau pour produire un kilo de viande de boeuf et entre 2 000 et 4 000 litres d’eau pour produire un litre de lait.

Ceci n’est qu’une petite partie du combat qu’entreprend One World One Conscience qui pour sensibiliser le public va distribuer des tracts, diffuser des plaquettes, organiser des expositions et des conférences et faire du lobbying tout azimut. Leur philosophie, créer un effet papillon grâce à la mobilisation de tout un chacun.

conscience

Si l’objection éthique vous motive, et pour découvrir plus en détail l’ampleur de leurs projets, leur site http://www.oneworld-oneconscience.org/

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*