Non classé

Entretien avec Adèle Galey, chef de projet chez Sparknews, le site qui met en avant les bonnes nouvelles !

Sparknews est un projet lancé en 2011 par Christian de Boisredon, fondateur de Reporters d’espoirs en 2003. Sparknews est une start-up sociale, 1er site mondial de contenus média de solutions au service des journalistes, des acteurs de terrain et du grand public.
Sparknews valorise la capacité des médias à susciter et à inspirer l’action à travers des reportages porteurs de solutions. Adèle Galey, qui travaille depuis un an chez Sparknews, nous parle un peu plus de la genèse du projet.

Babyloan : d’où est venue l’idée de Sparknews ?
Adèle : l’idée de Sparknews a germé dans l’esprit de Christian de Boisredon d’après un fait très concret : son grand frère a créé il y a maintenant plusieurs années Contigo, une banque de microcrédit au Chili, et cette initiative lui est venue d’un article du Monde qui l’a inspiré et qu’il a voulu mettre en œuvre. D’où la conclusion de Christian de Boisredon : il faut parler des initiatives pour inspirer les gens et leur donner les moyens d’agir.
Babyloan : depuis combien de temps Sparknews existe ?
Adèle : le projet a été lancé en juin 2011. Christian de Boisredon l’avait en tête depuis longtemps. Il est aussi l’un des premiers à être parti faire le tour du monde à la rencontre des initiatives, dont il a tiré un livre, L’espérance autour du monde. Il a aussi initié et cofondé Reporters d’espoirs en 2003, une ONG qui « promeut dans les médias les informations porteuses de solutions pour donner envie d’agir au plus grand nombre ».  Reporters d’espoirs étant très axé sur les journalistes et les médias, l’idée d’un média grand public dans lequel tout le monde puisse puiser du contenu et en ajouter est venue naturellment, et Sparknews est né !

Babyloan : tout le monde peut donc contribuer au projet Sparknews ?
Adèle : oui tout le monde y a accès, et à condition de se créer un compte sur le site, tout le monde peut publier du contenu, journalistes comme entrepreneurs sociaux ou personnes à titre individuel. Les amateurs qui veulent parler d’un projet et partager des idées de bonnes pratiques ont juste à s’identifier sur Sparknews .com pour publier du contenu, tout comme les journalistes. Les porteurs de projet sont aussi encouragés à écrire sur Sparknews pour accroitre leur visibilité.
En ce moment, nous travaillons aussi sur l’international solutions day : c’est une opération un peu sur le principe du Libé des solutions, mais au niveau international. Nous allons créer du contenu grâce à des journalistes du monde entier intéressés par l’entrepreneuriat social, le développement durable et toutes les idées pour faire bouger les choses, et le jour de l’International solutions day, tous les journaux partenaires puiserons dans ce contenu et publierons un article afin d’avoir un impact maximum et d’inspirer de nouvelles initiatives.

Babyloan : tu es la première à réaliser un tour du monde avec Sparknews, appelé le «  Spark-tour », peux-tu nous en dire en peu plus ?
Adèle : Oui je pars en janvier avec Karine Lévy-Heidmann, et nous sommes en pleine préparation de notre tour du monde. Nous partons à la rencontre entrepreneurs sociaux et de journalistes, blogueurs de tous types de médias que nous allons mettre en contact afin que l’on parle des bonnes pratiques, que les porteurs de projet se fassent entendre et que les initiatives se dupliquent.

Un grand merci à Adèle Galey pour cet entretien.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*