Non classé, Social business & nouvelles solidarités

La performance sociale en microfinance par Babyloan.

Un contexte nouveau :

Depuis 1976 et la création de la Grameen Bank par Muhamed Yunus, le concept de la microfinance a fait du chemin. Après de réels succès, largement relayés par les médias, le microcrédit est aujourd’hui face à un nouvel enjeu : l’évaluation de sa performance sociale.
En effet, le microcrédit est doté d’une forte mission sociale : améliorer les conditions de vie des bénéficiaires. Aujourd’hui, 10 000 Institutions de Microfinance (IMF) viennent en aide à 200 millions de personnes exclues du système bancaire classique. Le secteur de la microfinance croît en moyenne de 13% chaque année depuis 1996. Ces chiffres attestent de la bonne santé du microcrédit dans un contexte pourtant marqué par une crise économique et  financière grave.
Cependant, malgré ces chiffres encourageants, il est nécessaire de s’interroger sur l’efficacité du microcrédit et son impact réel auprès des micro-entrepreneurs. C’est pourquoi le secteur s’attache à évaluer la performance sociale des IMF.

Qu’est-ce-que la performance sociale ?

La performance sociale analyse et évalue le fonctionnement de l’IMF et son impact sur ses bénéficiaires. Elle s’attache à mettre en valeur les éléments de bonne gouvernance de l’IMF, tels que sa stabilité financière et le fonctionnement de son équipe salariée. Elle entreprend aussi l’évaluation de la finalité de la mission de l’IMF: l’amélioration des conditions de vie de ses clients. Evaluée à plusieurs niveaux de l’organisation grâce à différents outils, elle permet de rendre compte de la bonne conduite de la mission sociale des institutions de microfinance.

Le dossier trimestriel de Babyloan :

Soucieux de son impact auprès des micro-entrepreneurs qui, grâce à vous, peuvent développer une activité et améliorer leurs conditions de vie, Babyloan a rédigé un dossier sur la performance sociale en microfinance et les différents outils permettant son évaluation. Nous vous  proposons d’en savoir plus sur cette thématique en consultant ici notre dossier trimestriel.

Nous vous souhaitons bonne lecture !

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*