Non classé

Les trois petits guidons de retour de leur tour du monde

La Babyhouse a suivi de près le périple de ces trois jeunes étudiants de Science Po, rebaptisés pendant un an les « Trois Petits Guidons ». Partis l’été dernier pour un tour du monde à vélo à la rencontre d’institutions de microfinance et de microentrepreneurs du monde entier, leur voyage a aussi permis d’aider concrètement au développement de projets dans les pays qu’ils ont traversé en transformant les kilomètres pédalés en microcrédits… Mais je n’en dis pas plus sur ce beau projet, et vous laisse découvrir le récit de ce voyage!

« Ca y est, nous y voilà. Après un an sur les routes du Monde et plus de 17 000km à la force de nos jambes, nous voilà enfin arrivés sous la Tour Eiffel : nous bouclons la boucle sous la pluie, mais heureux et fiers !
Quelle joie de retrouver nos proches, de passer enfin la ligne d’arrivée après tant d’aventures, de joies et d’épreuves. Un dernier coup de pédale et nous y sommes.
Nous nous étions élancés dans ce périple il y a tout juste un an, ne sachant trop à quoi nous attendre, et nous n’avons pas été déçus. Des sommets andins aux douceurs de l’Asie, des faubourgs saturés de Calcutta aux girafes d’Afrique et des cotes de l’Océan Indien à celles de l’Adriatique, nous avons vécu de beaux moments et croisés tant de visages… Tant de foyers nous ont accueillis au long de notre périple. Nous garderons longtemps en mémoire le souvenir de ces enfants du bout du Monde courant derrière nos vélos en lançant d’enthousiastes et maladroits « hello ».
Nous partions pour soutenir et prouver l’efficacité de la micro finance solidaire et en promouvoir les initiatives, et nous avons fait de notre mieux.
En versant 2€/km parcouru à des entrepreneurs des quatre coins du Monde, notamment grâce à Babyloan, nous espérions pouvoir soutenir 300projets en un an, et nous en sommes déjà à 2000 aux dernières nouvelles ! Sur la route, nous avons pu aller à la rencontre de ces entrepreneurs et des équipes des instituts de micro finance qui les soutiennent, et avons été impressionnés par leur dynamisme et leur dévouement au service du développement. Le constat que nous recherchions, nous l’avons, et nous voulons maintenant le faire savoir : la micro finance, ça marche !
A l’heure du bilan, nous nous souvenons de tous ces moments d’effort et de fatigue, de toutes ces montées et de ces obstacles que la route nous a réservés et que nous avons surmontés. Mais nous nous souvenons aussi du sourire de Justina, cette péruvienne de 64 ans dont le regard pétillant et heureux valait tous les merci du monde, de la famille de Phuong Thuy ou de toute l’équipe d’EdaProspo… C’est pour eux que nous avons voulu pédaler, et c’est à eux que nous voulons aujourd’hui rendre hommage.
Nous l’avons découvert : en permettant à ces hommes et femmes d’initiative d’accomplir leurs rêves, en venant soutenir leur esprit d’entreprise, la microfinance ne vient pas seulement lutter efficacement contre la pauvreté et pour le développement, mais elle sème aussi une joie durable dans de nombreuses familles.
C’est cette joie que nous voulons retenir au terme de ce périple, et partager avec tous nos partenaires ainsi qu’avec toute la communauté des babyloaniens. Les jambes presque encore engourdies et la mémoire pleine d’incroyables souvenirs, nous tentons maintenant d’atterrir doucement et de refermer cette folle parenthèse en en tirant pourtant le meilleur. »

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*