Non classé

Monique et l’éventail de Mylène Farmer

Nos pérégrinations de par le monde nous font croiser de bien jolies histoires. Des histoires d’hommes et de femmes de tous bords et de tous âges capables de balancer leur vie pour autre chose, souvent pour les autres.

C’est un peu l’histoire de Monique Amar que je veux vous compter aujourd’hui. Elle travailla longtemps dans les médias avant que son cœur et ses racines ne la conduisent au Vietnam. En 1973, elle aidait déjà des enfants orphelins à Saigon, elle n’a cessé depuis cette époque de revenir au pays, pour lui consacrer aujourd’hui toute son énergie.


Elle participe en 2007 à la création de l’association Pour l’amour de soie… et des autres, qui en partenariat avec l’entreprise « Cabane Bamboo » distribue des produits artisanaux fabriqués à la main par des femmes vietnamiennes. C’est le développement par l’activité qui permet notamment à ces femmes de scolariser leurs enfants, de bénéficier de conditions de vie plus décentes et d’accéder à un statut social valorisant. L’objectif de l’association est notamment d’aider à la scolarisation et au soutien des enfants. L’école coûte cher et les enfants, notamment les filles, sont si souvent sacrifiées sur l’autel de budgets faméliques. L’association aide aussi à la scolarisation d’enfants orphelins ou abandonnés.

En janvier 2009, le culot paye ! Monique prend contact avec Mylène Farmer et lui propose la fabrication d’un éventail rien que pour elle, la discussion s’enclenche, les passions se rencontrent et voila Monique lancée dans la fabrication d’éventails pour la tournée européenne de Mylène…un petit rien qui permettra la mise au travail de 52 femmes pendant trois mois…le succès est tel que d’autres suivent, Mathieu Chedid, La Poste ou Vente Privée.com…

C’est une bien jolie rencontre que celle du monde du spectacle et de la distribution avec les protégées de Monique. Une histoire simple et efficace. Ces femmes aiment la France et la France le leur rend bien. Mylène, on aimait vos albums, encore plus vos tournées dorénavant, Merci et Encore!

os pérégrinations de par le monde nous font croiser de bien jolies histoires. Des histoires d’hommes et de femmes de tous bords et de tous âges capables de balancer leur vie pour autre chose, souvent pour les autres.


C’est un peu l’histoire de Monique Amar que je veux vous compter aujourd’hui. Elle travailla longtemps dans les médias avant que son cœur et ses racines ne la conduisent au Vietnam. En 1973, elle aidait déjà des enfants orphelins à Saigon, elle n’a cessé depuis cette époque de revenir au pays, pour lui consacrer aujourd’hui toute son énergie.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*