L'agenda, Non classé

The Rise ou l’épopée formidable d’une équipe de jeunes étudiants que plus rien n’arrête.

© Solidarité normalienne - ENS Cachan

© Solidarité normalienne – ENS Cachan

Les 12 et 13 novembre dernier, un challenge solidaire de collecte de micro-crédit a vu s’affronter 15 campus dans toute la France.

Et quel succès : 41 915 euros ont été prêtés pendant ces deux journées avec plus de 100 micro-entrepreneurs soutenus.

Pour Solidarité Normalienne, qui s’est chargé d’organiser la collecte sur le campus de Cachan, ce fut bien plus encore l’occasion de réunir une équipe de premières années motivés.

  The RISE - Logo Revolution

Leur engagement n’est plus à prouver : le projet a été murement réfléchi avec un premier groupe d’étudiants peu après la rentrée, le campus a été sensibilisé par une première soirée à la Kfet, haut lieu de la vie associative cachannaise, enfin, les jours J, des permanences ont été tenues dans 3 points différents du campus et à la Kfet, avec viennoiseries et crêpes pour les éventuels prêteurs.

Les étudiants furent au rendez-vous : un élève sur dix a prêté, pour une somme totale avoisinant les 10 500 euros, assurant une large victoire à l’ENS Cachan.

Preuve que ce type de projet solidaire a su éveiller la générosité des prêteurs cachannais qui ont, à eux seuls, contribué à près d’un quart des crédits que Babyloan a d’ores et déjà envoyés aux IMF partenaires dans 15 pays différents.

Sous 4 à 12 mois, selon les projets financés, les investissements auront été effectués et l’argent remboursé aux prêteurs.

The Rise ne s’arrête pas là, loin s’en faut. La comptabilité à peine clôturée pour assurer un remboursement efficace et dans les temps, que nous espérons déjà profiter de l’élan que nous a donné ce challenge pour nous lancer dans d’autres projets à vocation sociale au niveau local. Les idées fusent déjà, tous azimut.

Camille, pour The Rise à l’ENS Cachan.

Envie de participer l’année prochaine ?

18 campus ont rejoint l’édition 2013. Nous attendons le double l’année prochaine !

Photo: The RISE, c'est aujourd'hui 17 associations qui se mobilisent pour prêter à de nombreux micro-entrepreneurs partout dans le monde ! Voici la carte de France - à jour - de ce challenge innovant !

Comment s’inscrire ? Likez la page Facebook du Challenge The Rise et contactez Elise à elise@babyloan.org. On donne toutes les clés de la victoire aux premiers arrivés 🙂

C’est en décembre, que les étudiants de l’ENS Cachan ont soutenu leurs projets. Ils sont maintenant remboursés tous les mois par les micro-entrepreneurs. Il n’est pas impossible qu’une visite leur soit organisée si des prêteurs souhaitent partir dans les pays d’origine des personnes qu’ils ont aidées.

La solidarité par le prêt, accessible, concrète et responsabilisante !

Les plantations de Milagros – Objectif : Acheter du fumier – Philippines

Mariée, maman d’un enfant, Milagros est âgée de 27 ans. Elle cultive des légumes qu’elle vend dans sa commune à Tukuran, dans le Zamboanga del Sur. Elle a demandé un microcrédit auprès de GDMPC afin d’acheter de l’engrais. Milagros souhaite développer ses plantations et cultiver une plus grande variété de légumes.

Les plantations d’Imelda – Objectif : Investir dans ses plantations – Philippines

Mariée et maman de 4 enfants, Imelda est âgée de 45 ans. Elle vit avec sa famille à Tangub, aux Philippines. Elle produit des noix de cocos sur ses plantations qu’elle vend afin de gagner sa vie. Avec le microcrédit accordé par GDMPC, elle peut investir dans son activité. Par la suite, elle souhaite cultiver d’autres parcelles pour générer un revenu plus important pour sa famille.

Koffi, pêche – Acheter un moteur – Habite : Aného – Togo

Koffi est un pêcheur de 37 ans, marié et père de 4 enfants. Il vit de la pêche depuis 1998. La petite famille habite à Fantikoumé. Avec le microcrédit de WAGES, Koffi achète un moteur hors-bord.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

1 Commentaire

  • Répondre The RISE, 3ème prise, action! | AlloProd 20 juin 2014 à 20 h 48 min

    […] L’ENS Cachan cette année tu battras, […]

  • Laisser un commentaire


    *