Non classé

Zoom Babyloanien

Mathieu ne connaissait pas la microfinance avant de trouver Babyloan… et il trouve que tout va parfois trop vite dans notre société… Aucun rapport? Certes… mais voilà 2 infos que Mathieu (alias Regulus) a bien voulu nous les livrer en répondant à nos questions et nous le remercions!

Qui es-tu en trois mots !?
Je m’appelle Mathieu, j’ai 29 ans et je suis ingénieur en informatique.

width=

Ta « devise », proverbe, poème favori… ce qui te guide !
« L’erreur est humaine… la correction de l’erreur aussi! »

Comment as-tu connu babyloan ?
J’écoutais Europe 1 quand Arnaud Poissonnier présenter le site. J’ai trouvé le concept excellent, et je me suis contenté de retenir le nom, avant de m’inscrire une ou deux semaine plus tard.

Comment as-tu choisi le(s) micro-entrepreneur(s) ? (une anecdote peut-être… ?)
J’ai essayé de choisir des projets qui présentaient un developpement ou un objectif concret, nourir une partie de la population locale, payer des études à des familles, donner un emploi à quelqu’un. C’est difficile d’établir des priorités!

Un mot pour décrire ce qui te plait chez babyloan…
Le fait qu’on n’est pas obligé de suivre au jour le jour. Et de penser que l’argent prêté fait son chemin. Quand j’y réfléchis, c’est quelque chose d’agréable à quoi penser dans ma journée, qui a un autre rythme que les autres échanges trop rapides qu’il peut y avoir dans notre société occidentale. Ca donne une certaine profondeur.

Et ce qui ne te plait pas ? un conseil ? une idée ?
Donner une estimation de la situation après prêt sur le graphique circulaire? Je ne saurais dire si c’est une bonne idée ou non, en tout cas je vous invite à y réfléchir si vous n’êtes pas déjà en train de le faire.

Nouveau concept : cette question est pour toi… Inventes-là, et réponds-y !
Question : Connaissiez-vous la microfinance avant d’avoir connu Babyloan? Réponse : non, pas du tout. Et je suis bien content de savoir que ça existe maintenant!

Partez également à la rencontre de Sébastien!

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*