Nos partenaires sur le terrain

Attention, IMF en situation délicate

Le 26 septembre 2009, le typhon Ondoy a ravagé Manille.

Les clients d’ICDC* – vivant principalement dans les bidonvilles – ont été particulièrement touchés par la catastrophe et se sont vus dans l’incapacité de rembourser leur prêt. La dette des entrepreneurs les plus touchés par le typhon a été annulée. Quant aux moins touchés, le remboursement de leur prêt a été suspendu durant les 6 mois suivants la tragédie, un ré-étalement de leur crédit en cours leur a été proposé et ils ont pu accéder à un nouveau prêt  pour redémarrer leur activité. Parce qu’aujourd’hui plus que jamais, ces habitants ont besoin du soutien d’ICDC, Babyloan reste attaché à soutenir l’institution de microfinance dans sa mission humaine et sociale.

Actuellement, la situation financière d’ICDC est toujours très délicate. Les entrepreneurs de cette institution ont particulièrement besoin de vous, cependant sachez que votre démarche de soutien peut revêtir un aspect philanthropique car il existe un réel risque de non-remboursement des prêts.

Nous vous donnerons des nouvelles sur la situation d’ICDC dès que nous en recevrons.

*A propos d’ICDC
A propos de la situation sur le terrain aux Philippines

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

4 Commentaires

  • Répondre violaine 6 octobre 2010 à 20 h 54 min

    merci à Babyloan de continuer à soutenir ICDC et aux babyloaniens de prêter même avec les risques que cela contient.
    ICDC est une belle IMF, il faut continuer à se battre à ses côtés.

  • Répondre Kleinberg 20 octobre 2010 à 14 h 21 min

    Les Philippines sont un merveilleux pays et ses habitants sont adorables, chaleureux malgré la difficulté de la vie là bas .
    Les typhons sont une plaie récurrente ……..

    Il faut continuer à aider, malgré les risques .. Mais, il n’y a plus de projets sur le site …..

  • Répondre gillmat95 20 octobre 2010 à 19 h 40 min

    C’est surtout maintenant qu’il faut ne pas baisser le bras et soutenir cette IMF et les entrepreneurs les plus touchés !
    Merci aux futurs prêteurs pour leur soutien même si au final cela devient de la pure philanthropie…

  • Répondre Domino 21 octobre 2010 à 8 h 48 min

    C’est effectivement une situation très délicate, et je comprends très facilement que l’on puisse se poser des questions.
    Malheureusement, en ce qui me concerne, j’estime que prêter « à fonds perdus », est en quelque sorte un peu contraire à l’esprit de Babyloan, qui n’est pas une pure institution caritative.
    Pour moi, je pratique le prêt « à la boule de neige ». C’est-à-dire qu’une fois un prêt remboursé, je prête à nouveau le contenu complet de la « tirelire » en y ajoutant si besoin quelques dizaines d’euros. C’est-à-dire que je peux financer des projets de plus en plus importants.
    Je sais la détresse des Philippins en ce moment, mais, effectuer un « don pur », c’est au détriment d’autres emprunteurs dans d’autres pays.
    Enfin, je le répète, rien n’est simple, et cela pose un cas de conscience.

  • Laisser un commentaire

    *

    jerseys for sale cheap jerseys wholesale cheap jerseys cheap jerseys for sale cheap jerseys online wholesale jerseys wholesale NFL jerseys