Nos partenaires sur le terrain

CEPESIU : une coopération continue pour le développement en Équateur

Mathias, volontaire en Équateur chez notre partenaire CEPESIU depuis le 1er janvier, nous fait part de ses premiers pas au sein de l’IMF.

CEPESIU a organisé un atelier de travail et de réflexion ayant pour sujet une nouvelle loi (la LOEPS : Lei Organica de la Economia Popular y Solidaria) proposé par le gouvernement du président équatorien Rafael Correa, et adoptée le 10 mai 2011.

Les Sociétés Populaires d’Investissement sont des organisations autonomes, de type micro-entreprise, dont la structure et la méthodologie ont été développées et validées par CEPESIU au sein de populations urbaines et surtout rurales dans neufs provinces de l’Équateur.
Elles sont constituées de personnes à très faibles revenus et ont pour but, de capitaliser les petits investissements des membres du groupe dans la société, en octroyant des crédits à ceux-ci et aussi à d’autres personnes. L’idée étant que grâce à un système structuré, et à l’assistance de CEPESIU, même des personnes exclues du système bancaire traditionnel, puissent avoir accès à un crédit, épargner, et dans le même temps agrandir leur capital.

Ces SPI sont aussi concernées par cette loi, car elle porte sur un pan très important de l’économie équatorienne, l’Economie Populaire et Solidaire. Les métiers qui font partie de ce secteur sont très nombreux, et sont ceux qu’exerce la population la moins favorisée, et la plus vulnérable (femmes de chambres, micro-entrepreneurs, petits artisans, agriculteurs, etc.). La LOEPS apporte une structure juridique formelle à cette catégorie de métiers, et cela comprend des nouveaux droits mais aussi des devoirs et des obligations.

Réflexion en groupe de travail

Cette journée, à laquelle j’ai participé, est un exemple concret d’aide et d’assistance que CEPESIU apporte à ces sociétés populaires d’investissement une fois qu’elles sont déjà fonctionnelles. L’atelier a permis à des personnes qui normalement n’ont pas accès à des formations pointues, de prendre pleinement connaissance des caractéristiques de cette loi, mais aussi de réfléchir aux conséquences qu’elle pourrait avoir sur leur vie quotidienne.

Discussion et débat

Le travail de CEPESIU ne se situe donc pas uniquement en amont, lors de la création des sociétés populaires d’investissement, car il y a un véritable accompagnement et une proximité continue avec celles-ci. Ces sociétés offrent ainsi à leurs membres, une indépendance financière accrue, mais aussi une emprise plus importante sur leur destin puisqu’ils apprennent à développer une culture économique et financière plus responsable.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*