Le Grand Emprunt, Nos partenaires sur le terrain

Connaissez-vous nos partenaires terrain ? On vous en dit plus sur les Institutions de Micro-Finance

Comme vous le savez, Babyloan est une plateforme internet qui permet aux internautes de découvrir ce qu’est le microcrédit et de soutenir des micro-entrepreneurs dans le monde entier. Mais l’action se passe sur le terrain, menée par notre réseau d’Institutions de Micro-Finance (IMF)  partenaires.

Ces institutions réalisent un travail exceptionnel de soutien et d’accompagnement auprès des micro-entrepreneurs et de leurs familles. Les Institutions de Micro-Finance avec lesquelles Babyloan travaille ont en effet fait le choix du social. Alors que d’autres IMF sont peu regardantes sur la solvabilité des prêts contractés (ce qui contribue à l’émergence de véritables « crises » de la microfinance), les IMF que nous soutenons ont toutes choisi de privilégier l’accompagnement de l’emprunteur, et c’est pour cela qu’elles ont besoin de financement. D’abord, elles sélectionnent les projets viables qui ne mettraient pas les porteurs de projets dans une situation plus précaire au moment du remboursement ; ensuite, elles accompagnent et forment les entrepreneurs tout au long de la réalisation de leur projet.

Mathias de Babyloan a rencontré l’IMF Cepesiu en Equateur.           Il témoigne : « C’est une IMF très dynamique qui a pour vocation d’accompagner le peuple équatorien dans son développement. Ils ont des programmes innovants qui incitent les gens à se regrouper pour créer une cagnotte et délivrer eux même des microcrédits. Si le système fonctionne, Cepsiu leur donne plus d’argent. Ils ont été adorables avec moi et m’ont fait rencontrer des micro-entrepreneurs dans 3 villes différentes. »

Plus précisément, qu’est-ce qu’une IMF ?

Une Institution de MicroFinance est une structure de proximité délivrant des services financiers et non financiers à des populations exclues du système bancaire classique. C’est pourquoi on leur a souvent donné le nom de  » banques des pauvres « . Ce ne sont pas des organisations humanitaires au sens classique du terme : bien qu’investies dès l’origine d’une mission sociale forte, elles visent l’équilibre économique de leurs activités. Les IMF peuvent avoir différentes formes juridiques : mutuelles, ONG, associations, structures commerciales… et peuvent être régulées ou non, selon les législations des pays et leurs statuts.

Mais les IMF, ce sont avant tout des hommes et des femmes qui travaillent ensemble afin d’améliorer le quotidien des habitants de leur pays.

« Lorsque l’on visite Wages, explique Baptiste, on a l’impression d’une grande cohésion entre les employés, qui sont facilement reconnaissables car ils ont tous le même polo blanc et vert ! Tous les samedi ils se retrouvent pour jouer au foot, et ont d’ailleurs été plusieurs fois champion du tournoi des IMF de Lomé, un tournoi opposant les différentes IMF de Lomé et sa région. » En exclu, vous pouvez écouter ci-dessous les chants de l’équipe de foot de WAGES suite à leur victoire !

Toutes les IMF sont différentes. Pour vous familiariser avec les 13 IMF qui participent au défi, Babyloan a décidé de vous présenter leurs spécificités.

WAGES Togo Cette IMF fut créée pour répondre aux besoins des femmes suite au chômage massif des hommes dans les années 90
FINADEV Bénin Finadev est une IMF aux activités diversifiées, bien réparties sur le territoire et qui s’adressent à tous (zones rurales, urbaines, périurbaines). Elle propose de nombreux crédits en caution solidaire.
MEC DELTA Sénégal La Mutuelle d’Epargne et de Crédit est née en 1993 sous l’impulsion d’un groupe local d’agriculteurs dans une zone rurale reculée du nord du Sénégal.
ADIE France L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique est le premier opérateur de microcrédit en France. Crée en 1989, cette ONG bénéficie d’une très bonne répartition sur le territoire.
CEPESIU Equateur Cette ONG travaille notamment dans les communautés indigènes andines.
EDAPROSPO Pérou Cette ONG propose différents programmes de microcrédit pour différentes cibles, dont les « tirelires communales » qui se gèrent en groupe
AFODENIC Nicaragua Cette ONG encourage le développement socio-économique des populations vulnérables, notamment en zone urbaine
FUNDACION MUJER Costa-Rica La particularité de cette IMF est d’être très attentive à l’émancipation des femmes. Avant d’étendre son offre au micro-crédit, l’ONG Fundacion Mujer ne proposait que des formations pour ces dernières.
CHAMROEUN Cambodge Cette IMF cambodgienne  s’adresse aux populations des zones urbaines défavorisées,  propose une offre variée de crédits et de nombreuses formations
CBIRD Cambodge La Community Initiative for Rural Developpement agit dans une zone rurale reculée. Cette ONG accordait au départ des crédits en nature avant de lancer un programme de microfinance
KOMIDA Indonésie Cette coopérative est tournée vers les femmes des couches sociales défavorisées. Komida a été très active suite au tsunami de 2005
GDMPC Philippines Gata Daku Multi Purpose Coopérative a été créé en 1992 par des agriculteurs dans une province très isolée du pays
ASALA Bande de Gaza Cisjordanie Cette IMF, dédiée à 100% aux femmes, agit dans un contexte très difficile. Cette ONG fait bénéficier les femmes d’un accompagnement très important et complet où toute la chaine du projet est pensée. Asala aide par exemple les femmes à se mettre en relation les unes les autres et à trouver des canaux de distribution. Cette ONG est également très attachée à l’empowerment des femmes.

Pourquoi les IMF choisissent-elles Babyloan ?

Babyloan soutient majoritairement des petites et moyennes IMF qui n’ont pas accès facilement à des financements de bailleurs internationaux classiques pour croitre et répondre aux demandes de prêts de micro-entrepreneurs. Car, pour prêter aux micro-entrepreneurs, les IMF doivent entre autre emprunter ! Les bailleurs traditionnels proposant des taux d’intérêts élevés, Babyloan constitue une solution de refinancement supplémentaire et bon marché pour les IMF. En effet, en devenant partenaires de Babyloan, les IMF paient une commission trimestrielle sur l’encours de financement, correspondant à un taux d’intérêt annuel d’environ 2,5 %, ce qui est peu par rapport aux autres sources de financements qu’elles peuvent trouver.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*