Nos partenaires sur le terrain

Hanoï ou le dépaysement à la vietnamienne

Hanoï est une ville plongée dans une effervescence permanente : bruyante, chaotique, bouillonnante, le pas et l’oreille étrangers doivent prendre le pli dès la sortie de l’aéroport. Un instant d’inattention et c’est une gigantesque vague de scooters, voitures et vélos qui déferle sur le novice dont la curiosité s’est égarée sur tel ou tel étal de bun cha, de pho bo ou de nem ran, plats traditionnels servis aux passants installés au beau milieu des trottoirs.

Trottoirs qui, d’ailleurs, n’ont pas le même usage que celui que nous leur connaissons : tantôt aire de stationnement pour les scooters, tantôt terrasse de gargote, ne comptez en aucun cas le fouler durablement l’âme paisible. Il vous faudra sans cesse contourner de multiples obstacles, ce qui revient irrémédiablement à circuler sur la rue et à vous lancer dans une sorte de danse masochiste avec les scooters venus de toutes parts.

Car ici, c’est la rue qui gouverne: règle élémentaire que j’ai apprise dès le premier jour ! Se jeter au beau milieu d’une marée de véhicules en proie à un concours de klaxons nécessite en effet de passer un cap psychologique, de se défaire de tout le bon sens inné chez un occidental face à un danger imminent. Devant l’absence de sens de circulation et le non respect délibéré des feux, toute tentative de compréhension du code de la route local est vaine : il n’y en a pas. La seule logique qui vaille, c’est la loi du plus fort (du plus gros gabarit en l’occurrence), donc si vous voulez sortir indemne de cette jungle automobile, ralentissez le pas!

L’agitation  débordante de la capitale s’est peu à peu atténuée sur la route qui conduit chez SEDA: l’institution de microfinance partenaire de Babyloan se trouve en effet à 1h de bus du centre de Hanoi, dans le district de Dong Anh, un quartier pauvre essentiellement rural, ce qui explique que nombre de micro-entrepreneurs que vous soutenez sont des agriculteurs.

L’accueil réservé par Ms Ha et l’équipe de l’agence n°2, où je passerai la plupart de mon temps au cours des 6 mois à venir, est très chaleureux, et les badges et autocollants Babyloan rencontrent un franc succès auprès du staff qui ne tarde pas à customiser classeurs, calculatrices et ordinateurs!

La suite au prochain épisode…

Ms Ha, Ms Tuyen et Phuong

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*