Nos partenaires sur le terrain

Hervé, Seda et le Vietnam

Hervé est au Vietnam depuis quelques semaines maintenant. Il est volontaire auprès de notre partenaire terrain, Seda. Une de ses missions au cours des 6 mois qu’il va passer au cœur d’une institution de microfinance vietnamienne :  nous livrer ses impressions, nous faire découvrir ou re-découvrir des micro-entrepreneurs financés sur Babyloan, et nous présenter le quotidien de cette belle IMF. Aujourd’hui, il nous raconte la sortie de l’équipe Seda à la Pagode des parfums…

Depuis quelques années, les membres de la SEDA organisent une sortie entre collègues à la Pagode des Parfums, sur le site de Chua Huong, à 70 km de la capitale Hanoi. Plus qu’une occasion de forger l’esprit d’équipe, c’est un pèlerinage bouddhique, un lieu de recueillement et de prière. Ayant rejoint leurs équipes récemment comme volontaire pour renforcer les échanges avec Babyloan, c’est donc tout naturellement qu’ils m’ont proposé de les accompagner.

Sur la route, j’aperçois à travers les fenêtres beaucoup de paysans travaillant dans les rizières. Une fois arrivés à destination, il nous faut encore poursuivre le chemin en barque. Seize personnes bien calées sur l’embarcation et c’est parti pour une heure de paysages magnifiques au fil de l’eau.

Arrivés à bon port, le plus dur reste à faire. Deux heures de montée sur les collines sous une chaleur humide, précédées de prières et d’offrandes dans les temples. Mais sur le chemin, beaucoup, beaucoup de monde. En effet, les gens viennent de part et d’autre du Vietnam pour se recueillir.  C’est donc au milieu d’une foule très dense que nous finirons notre périple.

Après l’effort, nous arrivons aux portes de la grotte où est située la pagode de l’Empreinte parfumée. Selon une inscription gravée près de l’entrée, nous sommes entrés dans « la plus belle caverne sous le ciel méridional ». On y trouve beaucoup d’autels et on y prie la déesse de la Miséricorde Quan Am,  pour avoir une bonne fortune tout au long de l’année, et que les couples stériles aient la joie d’avoir un enfant. Puis, retour à la maison, la douce chaleur d’un soleil printanier vient caresser nos visages, alors que nous nous laissons de nouveau porter par une embarcation le long de la rivière Suoi Yen…

Nous remercions Hervé pour ce premier article. Il vous donne rendez-vous très vite pour le récit de ses aventures, rencontres et autres découvertes chez notre partenaire vietnamien.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*