Nos partenaires sur le terrain

La 4L (devenue la moto) au Cambodge : rencontres et témoignages

© Microcrédit en 4L

© Microcrédit en 4L

 Nicolas et Matthieu, nos deux aventuriers conducteurs, continuent de sillonner les routes du monde pour soutenir le microcrédit au volant de leur 4L. Après avoir traversé l’Europe et l’Asie, ils s’attaquent désormais à l’Amérique où ils sont arrivés en avion, suivis de près en cargo par leur 4L, au mois de décembre.

Aujourd’hui ils ont quitté San Francisco et se dirigent vers le sud  du continent pour aller à la rencontre des micro-entrepreneurs qu’ils ont soutenus au Nicaragua et au Pérou. Mais en attendant de voyager en Amérique Latine, prenez quelques nouvelles de Reang au Cambodge.

En décembre dernier, Matthieu et Nicolas sont allés rencontrer les deux partenaires de Babyloan au Cambodge : Chamroeun à Phnom Penh et CBIRD à Battambang. Ils ont pu rencontrer les équipes, visiter les locaux et voir comment fonctionnent les structures de l’intérieur. Ensuite, nos coordinateurs sur place les ont conduits aux micro-entrepreneurs qu’ils ont soutenus sur Babyloan.

Les rencontres ont été très enrichissantes pour Nicolas et Matthieu : l’ambition de leur voyage étant de soutenir et de mieux comprendre le microcrédit dans le monde, c’était une belle occasion pour eux d’accomplir leur mission. Ils ont particulièrement apprécié l’accueil et la disponibilité des équipes sur place, et l’attention portée par Chamroeun pour respecter sa mission sociale, qui consiste à toucher les personnes les plus pauvres et plus vulnérables, celles à qui personne d’autre ne s’adresse en terme de crédit, d’épargne et de sensibilisation.

tisserande

Au cours de leurs visites, ils ont entre autres pu rencontrer Reang, une tisserande de 58 ans. Son activité est ancestrale et en déclin au Cambodge : elle travaille 10h par jour sur un métier à tisser pour confectionner de grandes pièces de tissu et les vendre au marché. N’ayant pas assez de liquidités pour acheter le fil et les matières premières nécessaires à son activité, elle a donc demandé un microcrédit de 230€ sur 10 mois. Cela lui prend 3 jours de fabriquer un drap qu’elle vend 15€. Ses revenus sont corrects et lui permettent de rembourser son prêt, néanmoins, sa situation reste précaire car elle est divorcée, tout comme sa fille qui gagne très peu de revenus. Elle doit par ailleurs payer l’école à ses deux petits enfants, soutenir financièrement toute sa famille et participer aux tâches ménagères en parallèle de son travail.

formation-chamroeun

Nous continuons de suivre le périple de Microcrédit en 4L, bientôt en Amérique Latine. Nous vous offrons un résumé, mais si vous voulez avoir plus de détails, de photos et d’actus, n’hésitez pas à consulter leur site web, et à liker leur page Facebook !

Si vous aussi vous avez des envies de tour du monde, ou que vous êtes en train de monter un projet pour soutenir le microcrédit, n’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons vous orienter ou éventuellement mettre en place un partenariat avec votre association, comme celui qui lie Microcrédit en 4L à Babyloan.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

1 Commentaire

  • Répondre Aller sur page 9 février 2014 à 15 h 38 min

    Sur ce blog on discute vraiment de tout, on se sent une vraie liberté d’expression !

  • Laisser un commentaire


    *