Nos partenaires sur le terrain

Le micro-crédit solidaire : les Alcancias Comunales chez Edaprospo

L’association étudiante Les routes du développement est actuellement en mission au Pérou chez notre partenaire Edaprospo. Ils nous expliquent ici comment fonctionnent les prêts octroyés par l’Institutions de Micro-Finance aux groupes de micro-entrepreneurs.

Dès ses débuts dans les années 70 au Bangladesh, le micro-crédit s’est structuré autour de groupes de micro-entrepreneurs. Ces groupes sont souvent crées par des personnes d’un même quartier dans l’objectif d’accéder au crédit et de s’allier pour le développement de leurs activités respectives. Ils présentent de nombreux avantages, pour les emprunteurs comme pour l’institution de micro-crédit qui les supporte.

Tout d’abord, le groupe procure une sécurité financière : les membres sont solidaires dans l’adversité, et font office de garants les uns pour les autres dans le cas où l’un d’entre eux aurait des difficultés à rembourser son prêt pour telle ou telle raison (baisse de revenus, maladie, aléas climatiques). Ainsi, le risque financier diminue non seulement pour le client, mais aussi inévitablement pour l’Institution de Micro-Finance, qui peut ainsi répercuter cette baisse du risque et proposer à ces groupes des taux d’intérêts plus abordables que dans le cas d’un micro-crédit individuel.

Au delà de l’aspect purement économique, le sentiment d’appartenance à un groupe dont la situation financière s’améliore permet de tisser des liens professionnels importants, et donne lieu à une émulation certaine. Cela permet à des personnes démunies et habituellement isolées d’intégrer une structure rassurante et responsabilisante. Les président(e)s et trésorier(e)s des groupes transmettent aux autres membres le souci de la ponctualité dans le remboursement et les forment à la gestion de leur budget. Ces véritables leaders de groupe sont dès lors les interlocuteurs privilégiés des agents de crédit de l’IMF, qui limitent par là même leurs coûts de collecte et de déplacement, principales sources de coûts des Institutions de Micro-Finance.

Edaprospo, comme beaucoup d’autres acteurs du Micro-Crédit, a adopté ce modèle, qui regroupe plus de 80% de son portefeuille de prêts.

Les Alcancias Comunales : les groupes de micro-entrepreneurs chez Edaprospo.

A la formation de l’Alcancia Comunal, un président et un trésorier sont nommés, et chaque membre formule une demande de crédit.

  1. Chaque demande individuelle doit être approuvée par l’ensemble du groupe, qui devient solidaire de la somme allouée.
  2. L’agent de crédit procède ensuite à l’évaluation de l’activité économique et surtout de la capacité de remboursement des futurs membres du groupe, afin de prévenir tout risque de surendettement.
  3. Lorsque cette phase est terminée, le premier cycle de crédit peut alors commencer (entre quatre et six mois).
  4. La somme est versée à l’Alcancia, et partagée entre les membres selon les montants préalablement convenus.

En parallèle, ils contribuent à la formation d’une épargne interne de groupe. Cette épargne est utilisée par l’Alcancia de deux manières : elle constitue le filet de sécurité du groupe en cas de défaut de paiement de l’un des membres, et peut également être re-prêtée en interne aux membres de l’Alcancia, à un taux défini par ses membres.

Ainsi, à mesure que les mois et les cycles de crédit s’enchainent, l’épargne solidaire du groupe s’accumule grâce aux intérêts des prêts internes, et permet à l’Alcancia de sécuriser ses emprunts auprès d’Edaprospo et d’y substituer des prêts gérés en interne. En familiarisant les micro-entrepreneurs aux mécanismes de l’épargne, Edaprospo guide peu à peu ses clients vers l’indépendance financière.

Venez découvrir le projet de Maria sur Babyloan !

Maria appartient à une Alcancia Comunal et a demandé un micro-crédit pour développer son commerce de légumes.

Merci à l’équipe de Les routes du développement pour avoir rédigé cet article. On leur souhaite une excellente continuation dans leurs beaux projets de soutien au microcrédit.

L’association étudiante Women Take the Micro a rencontré pour vous une micro-entrepreneuse péruvienne soutenue sur Babyloan : Rosa Vilma. Découvrez leur récit ainsi que la vidéo de cette rencontre.
Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*