L'équipe, Nos partenaires sur le terrain

Marc fait de la « veille pays » chez Babyloan

Marc est depuis quelques mois en stage au sein de notre pôle « Institutions de MicroFinance ». Il a accepté de répondre à nos questions afin de nous expliquer son rôle au sein de Babyloan, son parcours, ses impressions…

En quelques mots, quel est ton parcours ?

Espagnol à l’origine, j’ai grandi à Quito, puis vécu en Argentine et aux USA avant de partir en Angleterre faire des études d’économie. Cet été, j’ai eu l’opportunité de travailler dans la microfinance au Sénégal. Chaque jour je rencontrais des micro-entrepreneurs, et j’ai développé un profond respect pour leur détermination et leur dévotion au travail. Ces micro-entrepreneurs sont très fiers de rembourser un crédit financé par des préteurs solidaires car ils font ainsi la preuve qu’ils sont dignes de la confiance qui leur a été accordé. Ils sont également fiers de rembourser leur emprunt car ils savent que chaque euro remboursé sera reprêté à un autre micro-entrepreneur qui en a besoin. J’ai également été surpris et touché de sentir, à travers les remerciements que ces personnes combatives et sérieuses adressent, que le microcrédit leur avait donné un nouveau souffle d’espoir et de dignité.

Quel est ton rôle au sein de Babyloan ?

J’assiste le département IMF (Institutions de MicroFinance) dans la comptabilité et la gestion des risques (veille pays) qui existent dans les pays où se trouvent nos partenaires terrain, les IMF. (ndr : cette veille a par exemple permis à Marc de vous prévenir lorsque le pays de notre partenaire terrain Asala connu une situation particulièrement critique)

Qu’est ce qui t’as intéressé chez Babyloan pour que tu y postules ?

Suite à cette première expérience très gratifiante à Dakar, pouvoir effectuer un stage chez Babyloan était d’abord un moyen de continuer à construire un avenir meilleur pour ces micro-entrepreneurs. Ensuite et surtout, c’était une possibilité d’accéder à une vue d’ensemble des Institutions de MicroFinance depuis le point de vue de ceux qui font leur suivi financier et social. J’ai aussi trouvé l’entreprise Babyloan très attirante de par son caractère innovant en tant qu’entreprise sociale mais aussi de par les valeurs de son équipe jeune et motivée.

Tes premières impressions ? (équipe, ambiance…)

C’est une équipe jeune, très dynamique et motivée qui m’a chaleureusement accueilli. L’ambiance de travail (en open space) est agréable et détendue, bien que le rythme de travail soit soutenu.

Quelle est selon toi la plus grande difficulté du poste que tu occupes ?

La « Veille pays » consiste à extraire les informations essentielles, pertinentes pour nous et nos partenaires terrains (les IMF), parmi la grande quantité d’infos existantes sur l’actualité et la réalité d’un pays et son secteur microfinance. Cela demande un esprit de synthèse et d’efficacité, mais aussi de la rigueur. C’est un travail qui me fait apprendre beaucoup sur la réalité de chaque pays et qui me plaît.

Quelques idées sur les moyens à mettre en place pour que le microcrédit se développe et/ou s’améliore ?

Grande question ! Les fonds d’investissement socialement responsables (qui gèrent un partie petite mais croissance de l’épargne) jouent un rôle de plus en plus important dans le financement d’initiatives de réduction de la pauvreté comme le microcrédit. Le suivi de la performance sociale est crucial pour la crédibilité de ces fonds (qui offrent un double retour financier et social) mais aussi pour celle du secteur de la microfinance au niveau mondial. Je crois que c’est très important de mesurer l’impact social pour permettre aux investisseurs et aux donateurs de maximiser leur impact et donc de gagner en efficacité dans la lutte contre la pauvreté, ce qui à son tour attirerait plus d’investisseurs et de prêteurs solidaires.

Merci à Marc d’avoir aussi naturellement pris le temps de répondre à nos questions !

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mesure de l’impact social, n’hésitez pas à consultez notre dossier trimestriel (9 pages) sur la mesure de la performance sociale.
Babyloan a en effet à cœur de répondre à ce grand enjeu qu’est la mesure de l’impact social, un enjeu qui est au centre des préoccupations des acteurs du secteur depuis plusieurs années. Vous pouvez lire ici un article vous expliquant la méthode que nous avons mise en place afin d’assurer ce suivi de l’impact social des prêts octroyés via Babyloan.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

1 Commentaire

  • Répondre salmon 24 octobre 2013 à 16 h 14 min

    bonjour chères et chers Babyloniens,

    La simple lecture du parcours de Marc, par son retour de paroles échangés avec les micro-entrepreneurs, me récompense mille fois d’être fidèle à votre combat.

    Merci à toute l’équipe, mes encouragements aux nouveaux et soyez assuré de notre estime pour votre dévouement.

    Laurent

  • Laisser un commentaire


    *