Nos partenaires sur le terrain, Social business & nouvelles solidarités

Nouveau partenariat en Ouganda !

Vous pouvez désormais prêter aux micro-entrepreneurs ougandais ! Rencontre avec Violette Cubier, notre incroyable analyste financière, qui vous dit tout sur ce nouveau partenariat !

11536717_10207190914551631_4446069994488903952_n

Hello Violette, peux-tu nous en dire plus sur ce nouveau partenaire terrain ?
Violette : Cette nouvelle institution partenaire s’appelle ENCOT ; elle a été créée en 2006 à Masindi, dans l’Ouest du pays, d’abord sous la forme d’une ONG puis de société à responsabilité limitée. Son but, comme la plupart des Institutions de microfinance, est d’aider les personnes les plus défavorisées à obtenir un financement pour sortir progressivement de la pauvreté par leur travail.

Quand es-tu allée leur rendre visite et pourquoi ?
Je suis partie faire un audit de leurs performances financières et sociales au mois de juin 2015. Le but de ce voyage était de vérifier sur place que les informations financières qu’ils nous ont envoyées sont exactes, que leurs procédures sont appliquées correctement, que leurs employés travaillent dans de bonnes conditions, que les micro-entrepreneurs sont traités respectueusement, etc. La mission d’audit initiale est primordiale, car elle nous permet de nous assurer que les prêts de Babyloaniens seront utilisés à bon escient !

11312807_963516467013583_2524210893745458520_o

Justine et Violette, lors de leur rencontre sur le terrain avec ENCOT et les micro-entrepreneurs

À quelles populations s’adresse ce partenaire ?
ENCOT cible les populations à faibles revenus vivant dans des zones rurales d’Ouganda et plus particulièrement les personnes ayant une activité agricole. C’est pourquoi ENCOT s’est implanté à Masindi, petite ville de 30 000 habitants où près de 80% de la population tire une partie (ou l’intégralité) de ses revenus de l’agriculture. Par ailleurs, pour toucher les populations à bas revenus implantées dans des zones reculées autour de Masindi, ENCOT propose des prêts de groupes dont le montant minimum est de 13€.

Qu’y a-t-il à savoir sur la microfinance en Ouganda ?
Le secteur de la microfinance est très dynamique en Ouganda. Selon le Bureau des Statistiques ougandais, il y avait en 2010 quelque 134 Institutions de microfinance actives en Ouganda. Une loi est en cours d’élaboration afin de réguler l’ensemble de ces Institutions de microfinance. Malgré ce foisonnement du secteur de la microfinance, les zones rurales restent encore très peu desservies. On estime ainsi que 84% de la population rurale n’aurait toujours pas accès à des services financiers. Nous sommes donc très heureux de nouer un partenariat avec ENCOT, qui travaille essentiellement avec des populations défavorisées, en zone rurale.

Et sur l’Ouganda en général ?
L’Ouganda est l’un des pays les moins développés au monde. En 2012, il figurait ainsi au 161ème rang (sur 187 pays dans le monde) en terme d’indice de développement humain, au même niveau qu’Haïti, par exemple. C’est un pays qui a été marqué par plus de 20 ans de guerre civile et de conflits internes, qui ont causé beaucoup d’insécurité et des déplacements massifs de population dans le Nord du pays. Ce qui m’a frappée lorsque je me suis rendue dans le pays, c’est donc en premier lieu la grande pauvreté de certaines populations, notamment dans les zones rurales, et le très faible niveau de développement des infrastructures (télécommunications, réseau routier..), qui contribue à l’isolement des populations rurales. Pour autant, j’ai également été frappée par les incroyables richesses naturelles que compte le pays (c’est d’ailleurs au Lac Victoria, à la croisée de l’Ouganda, du Kenya et de la Tanzanie, que le Nil trouve sa source !). En Ouganda, 65% de la population active travaille ainsi dans le secteur agricole. L’utilisation raisonnable de ces ressources est l’un des plus grands défis qui attendent le pays. Le tourisme est en plein développement, grâce à la stabilisation et à la sécurisation du pays, et représente une belle opportunité en ce sens pour l’Ouganda – notamment à travers le tourisme éco-responsable.

Un grand merci à Violette pour ces explications ! Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaire, nous y répondrons avec plaisir !

Bouton-Blog-OUGANDA

 

 

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

*

jerseys for sale cheap jerseys wholesale cheap jerseys cheap jerseys for sale cheap jerseys online wholesale jerseys wholesale NFL jerseys Buying Nfl Merchandise Playing Basketball Is Popular In China More Than Playing Football The Real Meaning Receiving Discount Nfl Jerseys From China Great Cycling Clothing Guide To Sports Activities Jerseys Cheap