Actualités du monde, Nos partenaires sur le terrain

Le peuple hmong, témoin du Vietnam et du Sud-Est asiatique

Historiquement sans État et sans véritable ancrage territorial, le peuple hmong constitue l’une des particularités du Sud-Est asiatique. Ses traditions nous renseignent sur l’histoire de la région tout entière, en plus de témoigner de la grande diversité du Vietnam.

Les Hmong comptent parmi les plus anciens habitants du Sud-Est asiatique. Leur berceau, dont les contours sont encore flous, se situerait dans l’actuelle Chine méridionale. On en dénombrerait aujourd’hui 5 millions dans le monde, dont plus de 700 000 pour le seul Vietnam. Les Chinois les connaissent depuis l’Antiquité sous le nom de « Miao », « les montagnards », ce qui s’explique partiellement par leur impressionnante capacité à transformer n’importe quelle colline en rizière en terrasses. Peuple kaléidoscope, les Hmong se décomposent en plusieurs sous-ensembles linguistiques répondant aux noms de hmong rouges, verts, noirs ou encore blancs, en fonction de la teinte des tenues traditionnelles.

L’apparition des Hmong remonterait à 4600 avant notre ère environ, époque quasi mythique dont on ne trouve vraiment trace que dans les récits chinois. Leur première forme d’organisation politique, sise aux marches de l’empire du Milieu, date d’un millénaire plus tard. De conflits en migrations, les aléas de l’histoire les poussent à s’installer dans le nord de la péninsule indochinoise. Le XXe siècle voit leur dispersion, entre les feux croisés des guerres de décolonisation et du communisme. D’aucuns optent alors pour l’exil. Ceux qui restent sur place, quant à eux, éprouvent parfois des difficultés à s’intégrer dans les sociétés d’accueil, en Chine, en Thaïlande, au Laos et au Vietnam.

Leurs coutumes religieuses, en particulier, les différencient sensiblement des autres peuples de la région. Quoiqu’une partie d’entre eux ait été convertie au christianisme, la plupart des Hmong pratiquent leur religion traditionnelle animiste. D’après leurs croyances, en chaque être demeure plusieurs âmes dont la présence est indispensable à la santé et au fonctionnement régulier du corps. C’est aux chamanes qu’est dévolue la lourde tâche, entre autres, de rétablir ces équilibres lorsqu’ils sont rompus, en communiquant avec les puissances invisibles afin d’accomplir les rites de guérison adéquats.

La vie de chaque individu est ponctuée d’étapes, visant à marquer le passage du temps ou à demander faveurs et bénédictions. Les Hmong célèbrent traditionnellement le Nouvel An en novembre ou en décembre, selon le calendrier lunaire, à la fin des moissons et donc d’une période de travail particulièrement ardue. Il existe également une cérémonie particulière pour la dation du prénom aux enfants, le mariage ou encore les funérailles ; autant de coutumes que les communautés émigrées s’attachent à perpétuer et à transmettre aux plus jeunes, souvent nés et élevés dans le pays d’accueil.

Ces Hmong issus de la diaspora, l’histoire les a poussés à quitter leurs foyers d’origine pour les États-Unis, principalement, où ils seraient plus de 200 000 aujourd’hui. On en compterait également au moins 10 000 dans toute la France, dont environ 1 400 en Guyane. Le cas du lieu-dit de Cacao, dans la commune de Roura, est particulièrement remarquable : situé en pleine forêt amazonienne, ce village est peuplé essentiellement de réfugiés hmong qui s’y sont installés à partir de 1977. Outre leur artisanat extrêmement prisé, ils ont apporté à la localité leurs techniques agricoles, qui ont permis l’installation d’importantes cultures maraîchères sur un sol pourtant pauvre et difficile à travailler.

Thanh Hoa, notre IMF partenaire établie dans la province vietnamienne éponyme, a fait de son engagement envers les minorités ethniques du pays l’un des moteurs de son action. Ces populations sont en effet souvent isolées et particulièrement privées d’accès au crédit. Depuis 2016, elles peuvent cependant bénéficier d’un point de service local ouvert à Thach Thanh, un district montagneux de la région, dans l’espoir, à l’avenir, de faciliter leur intégration économique et sociale.

En savoir plus

Sur l’histoire des Hmong

Sur la culture hmong

Sur les coutumes hmong (en anglais)

Sur le chamanisme hmong

Sur la pratique des rituels hmong en France

Sur les diasporas hmong (en anglais)

Sur l’évolution des langues hmong au contact des langues des pays d’accueil

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

*

jerseys for sale cheap jerseys wholesale cheap jerseys cheap jerseys for sale cheap jerseys online wholesale jerseys wholesale NFL jerseys