Nos partenaires sur le terrain

Qui est Nguyen Thi Dung ?

Hervé, volontaire pour notre partenaire Seda au Vietnam, nous raconte comment il a rencontré la micro-entrepreneuse qu’il avait financé sur Babyloan avant son départ. Récit de cette belle rencontre…

Nguyen Thi Dung est une cliente de la SEDA au Vietnam. Elle habite dans un village qui s’appelle Tuan Le, à une quinzaine de kilomètres de Hanoï. Elle a déjà bénéficié à plusieurs reprises de micro-crédits, ce qui lui a permis d’améliorer, et la quantité, et la qualité de ses récoltes et élevages. Ce sont des voisins qui lui ont recommandé d’emprunter auprès de la SEDA.

Elle a encore tout récemment bénéficié d’un prêt, financé à 100% par des Babyloaniens. Il se trouve que peu avant mon départ pour le Vietnam, j’avais choisi de financer une partie de ce prêt, c’est donc avec plein d’enthousiasme et de curiosité que je suis allé à sa rencontre, assisté de Ms Ha ( que vous aviez déjà découvert dans ce blog dans cet article et celui là), la responsable du Bureau régional dans lequel je travaille.

Avec Nguyen Thi Dung, nous parlons de sa famille, son mari est maçon et sa fille va à l’école. Puis, avec émotion, elle me montre un petit autel dans un coin de la maison, sur lequel sont posées une photo, ainsi que des bougies et quelques offrandes. Elle avait deux enfants, un garçon et une fille. Mais quelques années auparavant, son fils est décédé. L’émotion est intacte, mais ce petit autel lui permet d’apaiser l’esprit de son fils toujours présent dans la maison. Il faut savoir qu’au Vietnam, les habitants bouddhistes gardent toujours un petit autel dans une pièce, non seulement pour honorer la mémoire de leurs ancêtres, mais aussi parce que leur esprit reste présent dans la maison.

Après avoir fait connaissance, elle me propose un petit tour du propriétaire autour de la maison. Elle élève des pigeons qu’elle revend au marché. Je remarque aussi des poules, certainement les plus appétissantes que j’ai rencontrées jusqu’à présent. Elle me confie avec fierté que ces poules sont de très bonne qualité et quelles sont très prisées pour la fête de Têt, qui n’est autre que la fête du Nouvel An vietnamien. Puis elle me montre ses arbres fruitiers. Elle explique que ses pomelos, sorte d’agrumes à mi-chemin entre un citron et une orange, sont également de très bonne qualité car ne contenant aucun pépin, contrairement aux variétés courantes. Elle ajoute qu’elle cultive également des tomates et du chou, que des vendeurs aux détails viennent lui acheter tous les jours. Puis, avant de se quitter, elle nous emmène sur l’un des marchés à 1km de sa maison sur lequel elle vend une partie de ses produits.

Elle m’a confié que le recours au micro-crédit lui a permis de recevoir un revenu stable et permis subvenir aux besoins de sa famille.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire


*