Nos partenaires sur le terrain

Rencontre avec Mercedes, micro-entrepreneuse péruvienne


Mercedes est une micro-entrepreneuse de 56 ans qui élève ses 4 enfants et ses 2 neveux dans sa petite maison située dans le district de Comas à Lima. Depuis 2009 elle est membre du groupe de micro-entrepreneurs d’EDAPROSPO,  Las Violetas. Elle a ainsi pu bénéficier de plusieurs  micro-crédits pour développer son activité.

Il y a donc 4 ans, elle  décide de monter son propre commerce afin d’être plus indépendante vis-à-vis de son époux. N’ayant pas fait d’étude, elle oriente son choix vers un domaine qu’elle maitrise et qu’elle apprécie. Après avoir hésité avec un commerce de plats cuisinés, elle décide de devenir couturière à domicile.  Maîtrisant parfaitement la technique, il ne lui manque alors plus qu’un petit coup de pouce financier pour pouvoir travailler avec ses propres moyens et  ne plus avoir besoin de se rendre chez ses amies pour utiliser leurs machines à coudre. Elle entend parler d’EDAPROSPO par ses voisins et devient membre du groupe Las Violetas. Son premier micro-crédit d’un montant de 300 soles (environ 74 euros) lui a permis de s’acheter le matériel de base: une machine à coudre, quelques mètres  de tissus et des fils. Son commerce a pu démarrer grâce aux bouches-à-oreilles et  aux commandes de ses amies.

Aujourd’hui le commerce de Mercedes a beaucoup évolué. Elle dispose de plusieurs machines industrielles et mieux adaptées comme par exemple une machine programmable pour couper les tissus. Sa production est ainsi plus variée, plus  importante et de meilleure qualité. Ses conditions de travail sont plus faciles et lui prennent moins de temps, elle peut ainsi gérer sans problème à la fois sa vie professionnelle et sa vie familiale.

Elle vend essentiellement du linge de maison (draps, rideaux…), des drapeaux, des banderoles et des vêtements sur-mesure. Elle met environ une demi-heure pour confectionner un drap qu’elle revend au prix de 40 soles (9,8 euros), les drapeaux eux sont vendus à 15 soles (3,7 euros). Ses meilleures ventes s’effectuent aux mois d’octobre et novembre où ses bénéfices peuvent monter jusqu’à 800 soles (environ 191 euros) par mois. Durant cette période elle produit environ 50 produits par semaine.

Le commerce de Mercedes a deux caractéristiques qui lui permettent de fidéliser ses clients et d’être apprécié. Tout d’abord Mercedes ne refuse jamais une commande même si on lui demande de confectionner quelque chose qu’elle n’a jamais fait. Elle prend toujours le temps de se renseigner et d’apprendre de nouvelles techniques afin de satisfaire au mieux ses clients.  De plus soucieuse de son prochain et connaissant les conditions de vie difficiles dans certains quartiers de Comas, elle n’hésite pas à baisser les prix quand il s’agit de clients issus de ces quartiers.

Mercedes, certains d’entre vous la connaisse déjà pour l’avoir soutenu. En effet, le micro-crédit  de 1200 soles (296 euros), qu’elle a reçu récemment grâce au financement de douze Babyloaniens, va lui permettre d’acheter une machine spécifique à la confection de jeans. Sur le long terme Mercedes espère pouvoir développer son commerce via internet, diversifier encore plus sa production et améliorer la qualité de ses produits. Son commerce deviendrait ainsi une plus grande entreprise dont ses enfants reprendraient éventuellement la direction. L’accès au micro-crédit a vraiment changé sa vie. Aujourd’hui elle est plus indépendante et  peut offrir une vie confortable à sa famille. Financièrement elle a moins de soucis et peut se permettre de prévoir et  de se projeter dans le futur.

Voir la fiche de Mercedes sur Babyloan.org
Témoignage recueilli par Fatoumata et Laurence, Les routes du développement.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

2 Commentaires

  • Répondre zazamau 20 avril 2011 à 18 h 11 min

    Continuez à donner des nouvelles de projets financés par les Babyloaniens, de tous les pays, c’est super sympa de voir que ça sert à quelque chose de prêter, ne serait ce qu’un petit peu !

  • Répondre Saimonnn 21 avril 2011 à 13 h 30 min

    Un très bon exemple de « retour sur investissement humain ».
    Merci à toute l’équipe de Babyloan pour le suivi et leur travail au quotidien.
    Ca fait toujours plaisir de voir des gens s’en sortir par leur seule force de travail et d’entrepreneuriat !

  • Laisser un commentaire


    *