Nos partenaires sur le terrain

Rencontres avec des femmes micro-entrepreneurs au Bénin et au Togo

 

 

 

 

Deux prêteurs, Aurélie et son mari, se sont rendus au Togo et au Bénin en novembre dernier et en ont profité pour rencontrer des femmes micro-entrepreneurs qu’ils ont soutenues sur Babyloan.

Leur voyage leur a permis de découvrir, le contexte de la microfinance en Afrique de l’Ouest, rencontrer des personnes qui travaillent sur le terrain auprès des micro-entrepreneurs, et bien sûr échanger avec les personnes à qui ils ont donné un coup de pouce en ligne.

« Notre voyage au Bénin et au Togo était programmé déjà depuis presque un an, notre objectif était d’aller à la rencontre des gens pour mieux appréhender les cultures d’Afrique de l’Ouest. La fête d’anniversaire des 5 ans de Babyloan a été l’occasion pour nous d’entrer en contact direct avec l’équipe opérationnelle de Babyloan et d’exposer notre projet. Tout de suite, les mises en contacts ont été effectuées avec les correspondants locaux de Babyloan dans les deux pays. »

Aurélie et son mari ont donc été mis en relation avec nos intermédiaires sur le terrain chargés d’octroyer les microcrédits, récupérer les remboursements et assurer un suivi de la situation des bénéficiaires. Ces intermédiaires, appelés Institutions de Microfinance (aussi appelées IMF), sont au nombre de 2000 dans le monde référencés sur le MixMarket. Au Bénin, l’IMF partenaire de Babyloan s’appelle Finadev et au Togo, il s’agit de Wages.

Soubératou, vendeuse d’ignames au Bénin

« Dès nos premiers jours au Bénin, nous avons rencontré Conchita – le contact principal de Babyloan dans l’IMF Finadev – qui nous a expliqué le micro-financement sous toutes ses coutures. Conchita nous a ensuite présenté une grande partie de ses collaborateurs et nous a également permis de rencontrer Soubératou, vendeuse d’ignames  sur le marché Dantokpa de Cotonou, dont nous avions financé le projet sur Babyloan en juin 2013.

Soubératou s’est montrée très reconnaissante envers les prêteurs de Babyloan, expliquant que la gestion de ses stocks sur le marché avait plusieurs fois nécessité l’obtention de microcrédits. Cette rencontre était instructive d’un point de vue intellectuel mais surtout culturel, l’échange nous a beaucoup appris au sujet de la société béninoise. »

Akoko, vendeuse d’articles divers au Togo

« Nous nous sommes ensuite rendus au Togo. A la fin de notre séjour dans le pays, nous avons pris contact avec Lala – le contact de Babyloan au sein de l’IMF Wages – qui nous a également réservé un accueil chaleureux. Avec Lala, nous avons été à la rencontre d’Akoko, qui nous a présenté la nouvelle boutique qu’elle a pu ouvrir à Lomé grâce au microcrédit souscrit.

Alors qu’auparavant, sa vente se limitait aux cartes de recharge pour téléphone, sa boutique compte maintenant de multiples produits (produits de beauté, de première consommation, alimentaires). Jeune maman, elle nous a expliqué être fière d’avoir sa boutique pour assurer l’entrée de revenus au sein de sa famille. »

« Ces rencontres nous ont permis de mieux comprendre le système du micro-financement et le rôle joué par Babyloan dans ce système, mais surtout l’utilité sociale des microcrédits dans les sociétés togolaise et béninoise. Au-delà de la réalité financière, nous avons découvert  le  quotidien de deux commerçantes de grand marché de l’Afrique de l’Ouest : les hauts, les bas, la pudeur sur les revenus et la solidarité entre commerçants. »

Si, comme Aurélie, vous avez prévu de vous rendre dans le pays où vous avez soutenu des porteurs de projet sur Babyloan, contactez-nous (contact@babyloan.org) et nous pourrons tenter d’organiser une rencontre avec les personnes que vous avez aidées !

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

1 Commentaire

  • Répondre La 4L (devenue la moto) au Cambodge : rencontres et témoignages | AlloProd 10 juin 2014 à 19 h 00 min

    […] volontaire au Cambodge chez CBIRD! Rencontres avec des femmes micro-entrepreneurs au Bénin et au Togo VN:F [1.9.22_1171]Note : 0.0/5 (0 […]

  • Laisser un commentaire


    *