Nos partenaires sur le terrain

SEDA, notre IMF partenaire au Vietnam en transition

Nous tenions à vous informer que notre institution de microfinance partenaire au Vietnam,  SEDA, est entrée dans une phase de transition. En effet, la législation vietnamienne sur les activités de microfinance ayant changé ces derniers mois, l’IMF a donc décidé de faire évoluer son statut légal vers un statut de « Social Funds », fonds social ayant pour objet le financement des activités des populations pauvres ou en situation précaire.

SEDA, agissant actuellement sous le statut d’ONG, voit dans ce changement un objectif double. Tout d’abord, il s’agit pour SEDA de garder son indépendance, en évitant un contrôle direct de l’Etat vietnamien, et ainsi de conserver une certaine flexibilité dans la prise de décision stratégique. Ensuite,  cela lui permet d’obtenir la licence d’Institution de Microfinance vietnamienne, c’est-à-dire la reconnaissance de l’Etat comme organisme agissant en faveur du développement économique du pays, et un accès à des financements locaux.

En effet, Seda est financée uniquement par des partenaires étrangers, tels que Babyloan, Kiva et le fonds luxembourgeois ADA. L’IMF recherche actuellement de nouveaux financements pour son développement afin de satisfaire la demande de microcrédits dans ses zones d’activités. Un apport supplémentaire de financement lui permettrait ainsi d’atteindre un plus grand nombre de clients.

Un changement de statut peut avoir un impact sur la gestion interne de l’IMF, sa gouvernance, et sa performance pendant la phase de transition. C’est donc en ce sens que Babyloan suit de près l’évolution de la situation de SEDA et lui apporte son support, grâce à l’aide d’Hervé, volontaire correspondant sur place.

A l’heure actuelle, un audit externe est réalisé par un cabinet privé, requis par les lois vietnamiennes au minimum une fois par an. Cet audit externe permet d’avoir un regard extérieur et objectif sur la situation financière de SEDA ainsi que sur les procédures de crédit (déboursement et remboursement).

En attendant les résultats de l’audit, les profils de micro-entrepreneurs vietnamiens sont moins nombreux sur le site pour permettre à notre partenaire terrain de se concentrer dessus. Nous vous tiendrons informés de la suite des évènements.

Si vous souhaitez partir en tant que volontaire pour soutenir notre IMF partenaire, c’est possible.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

1 Commentaire

  • Répondre Minh13 14 juin 2011 à 14 h 48 min

    Bonjour,

    L’article est très interressant.

    Dans le cadre d’un mémoire de fin d’étude d’un diplôme supérieur d’école de commerce ayant la problématique suivante: « la microfinance est-elle pérenne au Vietnam? »
    Pourrais-je avoir un avis avec un spécialiste sur le sujet concernant:

    – Les risques que ce système peut rencontrer au Vietnam et les moyens d’améliorer le système.

    Merci

  • Laisser un commentaire


    *