Nos partenaires sur le terrain

Situation difficile pour notre partenaire Philippin, ICDC

Notre partenaire philippin ICDC traverse actuellement une situation financière très délicate. Afin de vous éviter une trop grande prise de risque, pour respecter notre philosophie du prêt, et ne pas sur-endetter l’IMF, nous avons décidé de suspendre le financement de projets des micro-entrepreneurs travaillant avec ICDC. Concrètement, cela signifie que nous avons choisi, en accord avec ICDC, de suspendre la mise en ligne de nouveaux profils et que les remboursements des prochains mois sont incertains.

Pour l’instant la situation semble se maintenir et ICDC rembourse comme prévu. Nous tenons simplement à vous informer en temps réel et vous expliquer la situation.

Aujourd’hui, ICDC est confrontée à d’importants problèmes de liquidités. Pour poursuivre sa mission sociale et permettre aux micro-entrepreneurs de relancer leurs activités, très affectées par le typhon Ondoy de septembre 2009, ICDC avait  lancé un plan de restructuration des impayés en octroyant de nouveaux prêts à ses clients tout en restructurant les anciens.  Cependant, en raison de l’état de crise provoqué par la catastrophe, notre partenaire a aujourd’hui encore des difficultés à lever de nouveaux fonds ou à obtenir des subventions alors que son plan de restructuration n’a pu être mené à bien pour la totalité des clients. Enfin, s’ajoute à cela le fait que l’organisation se trouve largement fragilisée en raison du départ/absence de plusieurs salariés, certains d’entre eux ayant eux-mêmes été touchés par le typhon, d’autres n’ayant pas supporté les tensions liées à la récente période de restructuration.

ICDC est une IMF axée sur sa mission sociale à laquelle nous sommes particulièrement attachés et qui travaille avec les populations les plus pauvres et marginalisées de Manille. L’institution apporte à ses clients un réel soutien financier et non financier. En effet, elle pratique des taux d’intérêts relativement bas comparés au reste du pays et propose des services d’accompagnement : son impact social est donc considérable. C’est pourquoi Babyloan s’est efforcé de soutenir au mieux l’institution en collaborant de près avec Entrepreneurs du Monde, et en envoyant sur place depuis août dernier, Thibaud, un volontaire de Babyloan ainsi qu’un autre expatrié David, lié à Entrepreneurs du monde.

Malgré nos efforts et ceux de l’IMF, la situation ne cesse de s’aggraver et aujourd’hui les remboursements en cours des prêts solidaires effectués par les internautes Babyloniens sont incertains.

Quelles seront les suites de ce dossier ? En contact quotidien avec l’IMF, nous tentons par tous les moyens de l’aider . Une grande opération d’échange et de discussion avec les différents bailleurs de fonds d’ICDC a débuté il y a plus d’un mois afin d’explorer toutes les pistes de solutions possibles dans un seul objectif : tout faire pour éviter un défaut pur et simple d’ICDC. Les pistes possibles sont : d’une part, la possibilité d’une restructuration de l’IMF à travers la renégociation des encours des bailleurs institutionnels, à laquelle s’ajoute une levée de fonds de relance, et d’autre part, la fusion d’ICDC ou le transfert de son portefeuille clients à une autre IMF de Manille. Dans tous les cas, nous tentons d’assurer, même si elle n’est pas encore garantie aujourd’hui, la poursuite des activités d’ICDC.

Quel est votre risque ? Cela dépendra de la solution retenue. En cas de défaut d’ICDC, une partie de l’encours restant des prêts des internautes ne serait sans doute pas totalement remboursée. Cependant, du fait de la courte durée de prêt d’ICDC et de leur amortissement mensuel, cet encours est aujourd’hui assez faible et l’IMF pourrait en rembourser une partie. ICDC doit aux internautes aujourd’hui une somme globale de près de 14 000€, 290 d’entre vous êtes concernés. En revanche, si l’activité venait à être relancée, nous maintiendrons bien évidemment notre soutien à ICDC et remettrions dès lors de nouveaux profils en ligne.

Dans tous les cas, nous ne manquerons pas de vous informer des évolutions de ce dossier. L’énergie des hommes et des femmes des bidonvilles de Tatalon (Manille) nous conforte à chacune de nos visites et y compris en ces périodes difficiles pour ICDC, sur l’immense utilité du micro crédit et de vos actions. Croyez sincèrement en notre détermination à soutenir ICDC avec vous autant que cela sera possible.

Notre équipe se tient à votre disposition. Merci pour votre soutien !

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

6 Commentaires

  • Répondre Marie 18 novembre 2010 à 12 h 51 min

    Merci pour votre transparence et félicitations pour votre engagement pour la microfinance sociale qui présente plus de risques, mais répond à un réel besoin des bénéficiaires.

    Bon courage
    Marie

  • Répondre LANDON 26 novembre 2010 à 8 h 47 min

    Merci de nous tenir informés. Il me semble qu’une solution simple et dans l’esprit et la philosophie de BABYLOAN consisterait à faire abandon des prêts en cours. J’ai personnellement financé un projet aux Philippines avec deux autres babyloaniens auxquels j’avais proposé cette solution. Malheureusement l’un d’eux n’a jamais répondu à ma proposition. A circonstances exceptionnelles solutions exceptionnelles.
    Bruno LANDON

  • Répondre Bernard 03 15 décembre 2010 à 18 h 51 min

    Je ne comprends pas très bien le rapport entre l’aide apportée à un paysan vietnamien et ICDC de Manille. Je croyais que l’IMF partenaire était SEDA !

  • Répondre Arthim 15 décembre 2010 à 18 h 55 min

    Bonjour,
    Je participe actuellement au financement aux Philippines, d’un projet en partie remboursé. Je suis également prêt a abandonner cette créance si cela peut contribuer au redressement de ce partenaire et aider à d’autres projets urgents dans ce pays dévasté. C’est, comme le rappelle le précédent message, un façon de rappeler une valeur essentielle de Babyloan : aider l’autre dans le besoin !
    Cordialement.

  • Répondre DEBES JP 16 décembre 2010 à 13 h 26 min

    Pour ma part je suis prêt à effacer la dette, mais y a t il une possibilité de le faire via le site Babyloan ?

    Cordialement

  • Répondre Pauline 17 décembre 2010 à 9 h 08 min

    @Bernard 03 : Bonjour. Je pense que vous faites référence aux liens proposés en dessus de l’article. Ils sont générés automatiquement en fonction des mots clés. Il s’agit de proposition d’articles déjà publiés sur le blog qui seraient susceptibles de vous intéresser. C’est donc dans ces circonstances que s’inscrit la proposition d’un article sur Chamroeun, au Cambodge. L’IMF Seda quant à elle se trouve au Vietnam.
    Plus d’infos sur nos partenaires terrain : http://www.babyloan.org/fr/microfinance/liste-des-imf

    @Arthim et Debes JP : les nouvelles que nous avons reçu depuis la publication de cet article sont plutôt bonnes.
    http://blog.babyloan.org/l-actu-babyloan/nos-partenaires-sur-le-terrain/de-bonnes-nouvelles-des-philippines-pour-les-babyloaniens-qui-ont-soutenu-des-micro-entrepreneurs-d%E2%80%99icdc.html

    Je reste à votre disposition pour plus de détails et infos.
    Pauline de l’équipe Babyloan

  • Laisser un commentaire


    *