L'équipe, Nos partenaires sur le terrain

Une visite terrain au Togo

Ce que nous appelons « une visite terrain » chez Babyloan est une mission de 3 à 5 jours au cœur d’une de nos institutions de microfinance partenaires. Cela nous permet de faire le bilan de la situation de l’IMF et de réfléchir à des pistes possibles pour faire grandir et évoluer au mieux notre partenariat. Notre objectif est de répondre au mieux à leurs besoins de financement pour les bénéficiaires de micro-crédit, tels que ceux que vous financez sur Babyloan.

Anne-Charlotte et Baptiste sont donc  à Lomé, accueillis fort chaleureusement par l’équipe de Wages, notre partenaire togolais. Après une réunion avec le directeur qui durera la matinée, nous partons visiter une agence dans la zone maritime de Lomé. Le but ? Aller à la rencontre de micro-entrepreneurs que VOUS avez soutenu.

Portraits :


Première visite : Yebovi Dede
Yebovi habite dans un village à une trentaine de kilomètres de Lomé. Sa maison est construite de ciment et de taules ; une partie de son jardin est consacrée au maraîchage. Yebovi est une fidèle cliente de Wages. Elle en est à son vingtième crédit avec l’institution, allant de 50 000 FCFA pour le premier à 600 000 F CFA pour le dernier en cours qu’elle a pris en individuel. Son activité est la vente de pagnes, d’huile végétale, de sucre, de riz, mais surtout de jus et de boissons locales (bissap et jus de Baobab).
Elle vend ses marchandises en se promenant au bord des routes, là où il y a du passage. L’autre moitié du temps, elle développe son jardin avec son mari. Ils produisent des arachides et des légumes. Son revenu mensuel avoisine les 20 000 F CFA, une fois les remboursements et les dépenses de la maison effectués. Yebovi a 5 enfants et elle est fière de nous dire que grâce au revenu de son activité, ils ont tous pu aller à l’école, un passe son bac, un autre est en BTS et à l’ainé, elle a pu offrir les frais de scolarité à l’université.
Grâce à ses économies, elle a pu également acheter 3 congélateurs pour vendre des boisson fraiche, très demandée. dans cette région chaude. Lors de notre visite, Yebovi nous accueille très chaleureusement et tient absolument à nous offrir à chacun un petit sachet de bissap qu’elle a bien gardé au frais. Difficile de refuser vu cette chaleur et surtout son engouement. Cette boisson locale est une infusion sucrée de fleurs d’hibiscus que Yebovi achète en gros et stocke chez elle. Pour préparer le bissap, elle fait bouillir de l’eau en grande quantité et ajoute les fleurs d’hibiscus qui donnent cette couleur rouge et ce gout sucré à la boisson. Une fois la boisson hors du feu, elle remplit ensuite des sachets individuels et les place dans un de ses congélateurs qui font sa fierté.

Deuxième visite : les femmes du groupe « Dieu nous aime »

Ce groupe est tout à fait familial ! Dans les 3 membres de ce groupe, habitant toute la même bâtisse, nous rencontrons la mère et deux de ses filles, portant dans leurs bras leurs enfants, encore jeunes. Leur affaire tourne autour de la boisson locale le Tchoukoutchou dont elles en font la production à base de mil. Elles nous racontent que le mil ne se trouve pas dans cette région maritime mais au nord du pays. Pour s’approvisionner, elles s’associent avec d’autres femmes des environs pour louer un camion et aller chercher la quantité de sacs de mil qui leur permettront de produire la boisson. Avant le crédit, elles louaient les outils pour transformer le mil en boisson alors qu’elles ont maintenant réussi à investir et devenir propriétaire de leur matériel. Cela fait maintenant 10 ans que la mère est entrée comme cliente de Wages, suivie ensuite par ses filles. Leur premier crédit était de 130 000 Francs CFA et celui en cours est de 210 000 Francs CFA. Avec un revenu de 45 000 Francs CFA par mois, elles ont pu chacune mettre des économies de côté pour s’acheter des vêtements, de la nourriture, des objets et du mobilier pour la maison. Elles sont connues dans les environs et les clients viennent ici chez elles pour acheter des bidons de boisson ou passer un moment convivial autour d’une calebasse de Tchoukoutchou  comme elles nous l’ont proposé lors de notre visite : chacun prend une gorgée et le passe à l’autre.

Cette journée de visites s’achève pour Baptiste, responsable innovation de Babyloan, Anne-Charlotte, notre analyste financier et Jack, notre contact au sein de l’institution de microfinance ( respectivement de gauche à droite )

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

2 Commentaires

  • Répondre zazamau 15 mars 2011 à 13 h 10 min

    Très sympathique reportage sur vos correspondants au Togo et sympathiques portraits de personnes qui bénéficient des prêts. Justement en ce moment, il y a plusieurs projets à soutenir au Togo . C’est toujours intéressant d’avoir des nouvelles des pays dont nous soutenons les projets.

  • Répondre TAME Joseph 5 avril 2011 à 10 h 44 min

    Bonjour Cher BABYLOANAIS
    Je suis responsable d’une ONG basée au Nord du Togo et je suis également un lecteur de Babyloan NEWLETTER. C’est avec plaisir que j’ai lu la page concernant le séjour des Babyloanais à Lomé et je profite de l’occasion vous remercier pour cette opportunité ». J’aimerais également vous demander un partenariat dans le cadre de nos activités. Nous sommes basée plus précisement à Dapaong dans la région des Savanes, partageant les frontières avec le Burkina au Nord , le Ghana à l’Ouest et le Benin à l’Est.. Merci et à bientôt
    Joseph

  • Laisser un commentaire

    *

    jerseys for sale cheap jerseys wholesale cheap jerseys cheap jerseys for sale cheap jerseys online wholesale jerseys wholesale NFL jerseys