Browsing Tag

Gaza

Nos partenaires sur le terrain

Des nouvelles de Gaza

Voilà sept jours que le Proche-Orient est sous les bombes et le bilan humain s’élève désormais à plus de 100 victimes. Malgré cela, les négociations se poursuivent au Caire entre Israël et Gaza afin de trouver un accord et convenir d’un cessez-le-feu.

Comme nous vous l’avions promis, voici quelques informations qui nous viennent tout droit de notre Institution de Microfinance partenaire, Asala, qui se trouve en ce moment-même au cœur des affrontements. En effet, bien qu’Asala soit basée à Ramallah, en Cisjordanie, l’une de ses agences se situe sur la bande de Gaza, à Zaytoune, une ville qui a beaucoup souffert des attaques aériennes.

Nous avons été très attristés d’apprendre que le mari de l’une des micro-entrepreneuses d’Asala avait perdu la vie. En revanche, aucune victime n’est à déplorer parmi le staff d’Asala.

Selon la directrice de notre IMF partenaire, la situation restera compliquée encore quelques mois. La communication entre Gaza et la Cisjordanie est aujourd’hui très difficile, d’autant plus que l’électricité est coupée dans la plupart des quartiers de Gaza. Les enfants et les jeunes refusent de rester à l’intérieur et sortent malgré les attaques aériennes. Le quotidien est de plus en plus compliqué. Aujourd’hui, la plupart de la population de Gaza est en colère plutôt que triste : « enough is enough ». Par ailleurs, certains pays étrangers sont en train d’évacuer leurs ressortissants, ce qui est très mauvais signe.  Le secteur de l’agriculture, dont dépendent certaines clientes, serait certainement affecté par le conflit.

Nous continuons d’effectuer une veille attentive sur la situation de notre partenaire et restons en contact quotidien avec le staff d’Asala. Nous vous tiendrons informés des évolutions de la situation, bien sur.

Merci pour votre soutien.

Nos partenaires sur le terrain

Embrasements à Gaza

Regain de violence sur Gaza

Hier aurait pu être un jour de fête pour les palestiniens et les musulmans de Gaza, qui se réjouissaient de l’anniversaire de leur indépendance pour les uns, et du nouvel an pour les autres.

Mais le 15 novembre 2012 sera finalement marqué par une dégradation brutale de la situation sur la bande de Gaza. L’assassinat du dirigeant du Hamas tué par un missile de l’armée israélienne, le lancé de centaines de roquettes en provenance Gaza, responsable de la mort de trois civils israéliens, et le bombardement de Gaza tuant 24 palestiniens, plongent à nouveau cette région du monde dans le chaos.

Observateurs et journalistes redoutent aujourd’hui une nouvelle généralisation du conflit.

Notre partenaire terrain

Malgré ces nouvelles violences, Asala, notre partenaire sur le terrain, poursuit son action auprès des micro entrepreneuses de la région. L’offre de crédit, et les services d’accompagnements fournit par l’IMF sont d’autant plus nécessaires dans ce contexte difficile pour les femmes de Gaza qui subissent le conflit d’autant plus durement.

Et votre soutien à tous ces projets sur babyloan.org et aux 250 femmes à Gaza et en Cisjordanie, depuis le début du partenariat en aout 2011, est plus que jamais précieux!

Conscients des risques et de la situation  préoccupante actuelle à Gaza, nous menons une veille attentive sur le sujet. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés durant les prochains jours de la situation de notre partenaire sur le terrain.

A nouveau, un grand merci à vous tous, pour votre soutien aux femmes de Gaza !

Social business & nouvelles solidarités

Le microcrédit : Une lueur d’espoir pour les palestiniens

Alors que les Territoires Palestiniens Occupés (Cisjordanie et Bande de Gaza) sont toujours en proie au conflit, les habitants cherchent par tous les moyens d’améliorer leur quotidien.
Bien que la bande de Gaza ait été plongée dans l’obscurité durant tout le mois de mars (coupure de courant de 16h en moyenne par jour), que trois nouvelles colonies vont ouvrir en Cisjordanie et que le gouvernement du Hamas (Gaza) ne semble pas s’accorder avec celui de Cisjordanie empêchant les habitants de la Bande de Gaza à voter lors des élections municipales du mois d’octobre (premières élections depuis 2006), les palestiniens continuent à croire que l’avenir peut être meilleur.

Dans ce pays à l’économie moribonde et où la fonction publique représente 1/5ème de l’emploi, les fluctuations de l’aide internationale affectent fortement l’économie nationale. Depuis quelques années, la croissance a pu reprendre dans les Territoires Palestiniens Occupés car l’embargo est progressivement levé. Mais le niveau de pauvreté reste élevé, il est estimé par les Nations Unies à 26% en 2010. Les taux de croissance pour 2009 et 2010 sont néanmoins de 7,4 et 9,3%. Dans ce contexte de développement, chacun veut avoir un rôle à jouer. Comme dans beaucoup de pays, les banques font peu confiance, demandent de fortes garanties et les démarches avant d’obtenir un prêt effraient, c’est donc naturellement que les gens se tournent vers le microcrédit.

Le nombre de crédit octroyés entre 2007 et 2011 a été multiplié par 2, passant de 20 000 à plus de 43 000, l’augmentation annuelle est de 27% et devrait se poursuivre jusqu’en 2015 avec des projections à 77 000 microcrédits délivrés. Notre partenaire terrain Asala observe le même phénomène, en 2011 le nombre de ses clientes a augmenté de 29%.

Continuer la lecture

Nos partenaires sur le terrain

Babyloan s’engage auprès des femmes de la bande de Gaza

Babyloan lance ce mois-ci un nouveau partenariat avec ASALA, une IMF palestinienne, travaillant essentiellement dans la bande de Gaza. Cette IMF, entièrement dédiée aux femmes, a une forte  mission sociale et souhaite défendre la place des femmes dans la société palestinienne.

Les internautes pourront donc désormais financer les projets de ces femmes entrepreneuses palestiniennes qui vivent dans des conditions difficiles, afin de leur permettre de gagner plus d’indépendance financière et de mieux affirmer leur rôle social et économique dans une société  essentiellement masculine.

La décision de se lancer dans ce partenariat n’a pas été facile à prendre pour Babyloan, dans la mesure où celui-ci reste risqué compte tenu du contexte politique et économique palestinien. En effet, ASALA travaille au cœur du conflit qui persiste entre Israël et la Palestine depuis plus de 60 ans. Celui-ci est en constante évolution et la situation économique et sociale des habitants de la bande de Gaza est fortement soumise à ces évolutions. Les activités d’ASALA peuvent donc être gravement impactées à tout moment par un incident politique lié au conflit malgré la longue expérience de l’IMF et la mise  en place de méthodes lui permettant de réagir vite aux situations de crise.

Babyloan mènera donc une veille de risque particulière sur ce partenariat et tiendra informés le plus possible les internautes prêteurs de toutes les évolutions qui pourraient constituer un risque important pour ASALA et ses clientes.

Malgré les risques que comporte ce partenariat, celui-ci est symbolique pour Babyloan. En effet, le secteur de la microfinance en Palestine est souvent délaissé par les investisseurs étrangers alors que la demande en microcrédit est en plein essor et que les taux de remboursements sont étonnamment bons pour un pays en crise. Les IMF s’adaptent à ce contexte de crise en mettant par exemple en place (avec l’aide d’organismes étrangers) des systèmes de garantie pour des impayés qui sont imputables au contexte politique comme les destructions ou les décès suite aux opérations militaires, les emprisonnements pour raison politique ou encore les situations de couvre-feu et de confiscation des terres.

Ce partenariat nous permet donc de faire un nouveau pas dans notre engagement envers les exclus des systèmes bancaires, en soutenant une IMF à forte mission sociale évoluant dans une zone marginalisée et auprès de populations particulièrement défavorisées.

Nous souhaitons permettre aux internautes prêteurs de s’impliquer auprès des populations qui vivent quotidiennement la situation conflictuelle du Proche-Orient, situation que nous connaissons tous au travers des médias. Le taux de chômage de 40 % dans la bande de Gaza est un des plus élevé au monde et 70 % de la population y vit en dessous du seuil de pauvreté en 2009.

Permettre à des femmes palestiniennes entrepreneuses de réaliser leur projet est un moyen d’améliorer leur quotidien et celui de leur famille, de les aider à se projeter dans l’avenir et à construire au milieu d’un environnement de destruction.

Soutenez la cafétéria de Samah ou l’épicerie de Safaa , les premiers projets  en ligne.

jerseys for sale cheap jerseys wholesale cheap jerseys cheap jerseys for sale cheap jerseys online wholesale jerseys wholesale NFL jerseys