Browsing Tag

juigalpa

Nos partenaires sur le terrain

María Teresa, cuisinière en plein air à Juigalpa, Nicaragua

Viviane vous propose de découvrir María Teresa, qui régale les habitants de Juigalpa.

María Teresa est cuisinière, elle prépare chez elle la comida rapida (restauration rapide) qu’elle ira vendre dans la rue, juste à l’extérieur de sa maison de Juigalpa, à partir de 18h quand tombe la nuit. Elle a désormais une clientèle fidèle qui se régale de ses plats, parmi les plus populaires au Nicaragua: enchiladas (sorte de chausson fourré à la viande et au riz… bien différente de son homonyme mexicaine : il faut savoir qu’un même nom de plat (empanadas, fajitas) recouvre souvent des recettes bien différentes selon le pays d’Amérique latine !), natacamales (viande, riz, tomates, pommes de terre et épices mélangés dans une pâte à base de maïs, le tout bouilli dans une feuille de bananier), carne asada (viande grillée au barbecue), servie avec tajadas (lamelles de bananes plantains frites à la consistance de chips) et salade de chou… María Teresa a arrêté ses études un an avant d’obtenir son diplôme de professeur des écoles, et a 2 enfants. Elle sollicite régulièrement un prêt d’Afodenic d’environ 200€ pour l’achat de ses matières premières. Son bénéfice mensuel est de l’ordre d’une centaine d’euros.

Nos partenaires sur le terrain

Sodelba et Ana María, fromagères à Juigalpa, Nicaragua

Découvrez les portraits de Sodelba et d’Ana Maria, fromagères au Nicaragua que vous avez soutenu. Ces portraits sont réalisés par Viviane, volontaire sur le terrain chez notre partenaire.

Sodelba et Ana María vivent dans deux quartiers différents de Juigalpa mais leur passion et spécialité commune est la transformation du lait en crème fraîche et fromage.

Au Nicaragua on en consomme essentiellement de trois types : le queso s’apparenterait à une fêta très salée, la cuajada y ressemble fort mais après avoir demandé à toutes mes connaissances nicaraguayennes quelle était la différence entre les deux, je suis toujours incapable de l’expliquer (« elle se prépare différemment », « elle te dure plus longtemps… »), et enfin le quesillo, plus proche de la mozzarella…

Ana María prépare aussi des glaces délicieuses à base de lait et de fruits, qu’elle garde bien au frais dans le réfrigérateur acheté grâce à un prêt d’AFODENIC refinancé par Babyloan.  J’aurai la chance de goûter les parfums framboise et noix de coco… Inoubliable !

Comment ont-elles appris ces secrets de laitières ? Toutes les deux ont vu faire leurs parents dans la ferme (finca) dans laquelle elles ont grandi, comme il y en a des milliers dans la région de Chontales où l’élevage et l’agriculture sont les principales activités économiques.

Continuer la lecture