Archives du mot-clé philippines

Une journée autour du monde

Avez-vous déjà pensé que chaque moment de votre journée pourrait-être l’occasion de rencontrer un micro-entrepreneur à l’autre bout du monde ? Comment faire ? Suivez-nous, nous vous le montrons tout de suite !

8h00, le réveil sonne, la journée peut commencer.

Plutôt que d’aller dans la petite boulangerie du coin, allons chez Noufa, qui nous accueille dans sa boulangerie en Palestine !

Cette femme de 57 ans a 10 enfants et gère sa boulangerie avec l’aide de son mari, qui, lui, est retraité. Elle souhaite à terme pouvoir proposer des pâtisseries et du café à ses clients. De quoi prendre un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée ! Il faudra Continue la lecture

Typhon Bopha : des nouvelles rassurantes de notre partenaire aux Philippines

Le 4 décembre dernier (mardi), le typhon Bopha s’est abattu sur l’île de Mindanao aux Philippines, où opère notre Institution de Microfinance Partenaire GDMPC.

Le bilan est lourd : 325 personnes ont perdu la vie dans tout l’archipel des Philippines, dont une grande majorité était originaire de l’est de l’île de Mindanao, zone qui a été touchée en premier.

La tempête a perdu en puissance à partir de mercredi matin, alors qu’elle venait de traverser l’île, et s’est ensuite dirigée vers la mer de Chine. D’après la BBC, le gouvernement et la population s’étaient bien mieux préparés à l’arrivée de cette tempête que l’année dernière, lorsque le typhon Washi a balayé la même région, faisant un bilan de 1300 morts.

Nous avons contacté la coordinatrice de GDMPC sur place, qui nous a rassurés quant à la situation des clients et des employés de l’Institution : la trajectoire de la tempête a en fait évité de peu la zone où opère GDMPC (voir carte ci-dessous). Les dégâts sont tout de même importants, mais fort heureusement, aucun décès n’est à déplorer.

Rencontre avec Leonisa, entrepreneuse aux Philippines

Leonisa Doyok devant son restaurant

Nous faisons aujourd’hui la rencontre de Leonisa Doyok, 44 ans, qui possède un petit restaurant à Clarin. J’ai l’habitude de venir chez elle pour profiter des ses plats variés et savoureux. Les employés de Gata Daku la connaissent bien également. Elle leur accorde d’ailleurs une ristourne de 10% sur l’addition, pour ceux qui acceptent de s’aventurer à plusieurs centaines de mètres des locaux durant la pause déjeuner.

Au départ, Leonisa était employée dans une restauration rapide voisine. Elle décide de lancer sa propre affaire en 2008 : elle proposera des plats locaux, à consommer sur place ou à emporter. Pour se financer, elle se tourne vers Gata Daku. Ses besoins sont de 15000 pesos, soit 300€. Gata Daku lui accorde un prêt, qu’elle doit rembourser sur 6 mois à raison de 50€ par mois au taux de 3% mensuel. Elle rembourse son prêt aisément, la clientèle la connaissant déjà, et elle en souscrit de nouveaux par la suite pour augmenter les capacités de son restaurant.

Sa journée de travail est longue, de 6 heures du matin à 8 heures du soir, ce qui lui permet de servir 140 repas par jour. Les clients dépensent en moyenne 35 pesos pour profiter des plats de Leonisa, soit environ 60 centimes d’euros. Elle réalise un bénéfice quotidien d’environ 1000 pesos (20€), pour un chiffre d’affaire de 5000 pesos.

Ce commerce l’aide à nourrir sa grande famille ; Leonisa a deux garçons et trois filles qui vivent tous dans le foyer familial, même si l’ainée va bientôt construire sa vie loin d’ici après avoir rencontré un australien. Elle met à profit son savoir faire culinaire pour le bonheur de ses enfants, et pour son propre plaisir ; elle affirme que cuisiner est son loisir favori.

Elle aime aussi se retrouver en se baladant dans la montagne voisine, avec sa famille, ou seule quand elle le peut. Cela lui donne le temps d’imaginer de prochains plats qu’elle préparera à ses clients, toujours plus nombreux, et toujours plus fidèles. Je fais partie des conquis.

Green Republic, un acteur éco-responsable au côté de Babyloan

Lancée en 2008 par Ben et David, Green Republic est aujourd’hui la première place de marché de la consommation responsable.

Afin de contribuer à la création d’un nouveau modèle de développement durable et vertueux, GreenRepublic propose des milliers de produits bio, innovants, et socialement responsables. Cette nouvelle vision de la consommation entends ainsi créer la société que l’ont veut pour nous et surtout pour nos enfants.

A l’occasion de la fête des mères le 3 juin prochain, GreenRepublic s’associe à Babyloan. Jusqu’à cette date, un euro par commande effectuée dans la sélection fête des mères sera prêté au projet d’entreprise d’une maman : Helen, 21 ans.

Venez découvrir les idées de Green Republic pour la fête des mères sur www.greenrepublic.fr

Henri, volontaire chez Gata Daku aux Philippines

Henri est volontaire pour notre partenaire terrain aux Philippines. Il nous livre ses impressions sur sa première semaine.

Mont Malindang vu depuis Clarin

Me voici arrivé à Clarin, petit village mitoyen de la ville d’Ozamis, situé au nord de la Province du Mindanao, et au sud des Philippines. Après 48h de voyage, et une nuit passée dans l’aéroport de Kuala Lumpur, puis une à Manille, j’atterris enfin sur la piste du charmant petit aéroport local.

Je suis accueilli par Jinky, la directrice de Gata Daku, institution de Microfinance pour laquelle je vais effectuer ma mission.  Nous effectuons une visite rapide de la ville en voiture, et je découvre les pedicabs (vélo ou moto à côté desquels sont accrochés un side car), qui illuminent les rues de toutes leurs couleurs.

Le lendemain, je suis invité à l’anniversaire de la fille de Jeanno lane (responsable d’une branche locale de Gata Daku).  Sur la table, est disposé un Lechon, qui est un cochon rôti délicieux. Autour de lui sont placés les accompagnements: riz, nouilles, carottes, et plats à base de poisson. Les invités viennent discuter naturellement avec moi.  C’est l’occasion de m’immerger avec la population, et d’apprendre quelques mots en bisaya, le dialecte local (salamat=merci, dily=non, o o=oui, e hatud ko=je dois aller à). J’arrive aussi à comprendre quelques mots grâce à l’espagnol et l’anglais dont s’inspirent beaucoup ce dialecte. Une belle première soirée qui m’emplit d’enthousiasme pour les mois à venir.

Devant Gata Daku

A partir de lundi, je découvre Gata Daku, ses locaux et ses employés. Je travaille dans un open-space dont la majorité des employés sont des femmes (je suis le seul homme à mon étage). L’ambiance est excellente, et des spécialités locales me sont apportées tous les jours sur mon bureau afin que je les goûte. Les fruits, légumes ou plats préparés ne m’ont encore jamais réservé de mauvaise surprise, je peux même aller jusqu’à dire que je me régale. Ces plats se nomment boko, pomelo, boungon, biko, capayas, des noms que ne vous disent probablement rien. J’ai moi-même quelques difficultés à associer chaque nom à son aliment, après tant de dégustations.

Continue la lecture

Belle année à tous !

A l’occasion de cette nouvelle année, nous sommes très heureux de vous présenter nos meilleurs vœux. Nos partenaires sur le terrain, ainsi que les micro-entrepreneurs se joignent à nous pour vous souhaiter le meilleur pour 2011.
Nous vous avons préparé cette petite surprise lors de notre dernier voyage sur le terrain. En espérant qu’elle vous plaira …



Babyloan vous souhaite une bonne année 2011
envoyé par Babyloan.

Encore très belle année à tous.
L’équipe Babyloan

Petit Papa Noël chez Babyloan

En ces fêtes de fin d’année nous rentrons du Vietnam et des Philippines. Je suis toujours touché par l’énergie positive que se dégage des Bidonvilles de Manille, dans ces endroits incroyables où malgré la saleté, la désolation et la pauvreté, la vie bouillonne, les enfants jouent partout, les gens vous reçoivent le sourire aux lèvres, se promener à Tatalon, c’est pour nous tous une leçon de vie sans équivalent.

Notre partenaire ICDC y est en difficultés et nous essayons avec nos amis d’Entrepreneurs du Monde de les relancer. Mais c’est de chez ICDC que nous est venu, l’an dernier, l’un des plus jolis cadeaux de Noël, l’interprétation par son CEO, Mark, d’une version toute « philippinesque » de « Petit Papa Noël », un pur moment de bonheur. J’y étais , ce fut l’une des plus belles émotions de mon histoire avec Babyloan! Et c’est à écouter sans modération.

\ »Petit Papa Noël\ » par Mark, CEO d\’ICDC, notre partenairte à Manille, Philippines.

Vous êtes à présent plus de 8000 à nous soutenir et Babyloan se développe rapidement.  Les journées où vous prêtez plus de 10 000 euros ne sont plus rares. Rien qu’en ce mois de décembre vous êtes près de 1000 à nous avoir rejoint. Bravo et merci à tous ! Avec juste quelques jours de retard donc et en attendant les bons vœux de Babyloan… JOYEUX NOEL à vous tous !!

Arnaud Poissonnier, co-fondateur de Babyloan

Situation difficile pour notre partenaire Philippin, ICDC

Notre partenaire philippin ICDC traverse actuellement une situation financière très délicate. Afin de vous éviter une trop grande prise de risque, pour respecter notre philosophie du prêt, et ne pas sur-endetter l’IMF, nous avons décidé de suspendre le financement de projets des micro-entrepreneurs travaillant avec ICDC. Concrètement, cela signifie que nous avons choisi, en accord avec ICDC, de suspendre la mise en ligne de nouveaux profils et que les remboursements des prochains mois sont incertains.

Pour l’instant la situation semble se maintenir et ICDC rembourse comme prévu. Nous tenons simplement à vous informer en temps réel et vous expliquer la situation.

Aujourd’hui, ICDC est confrontée à d’importants problèmes de liquidités. Pour poursuivre sa mission sociale et permettre aux micro-entrepreneurs de relancer leurs activités, très affectées par le typhon Ondoy de septembre 2009, ICDC avait  lancé un plan de restructuration des impayés en octroyant de nouveaux prêts à ses clients tout en restructurant les anciens.  Cependant, en raison de l’état de crise provoqué par la catastrophe, notre partenaire a aujourd’hui encore des difficultés à lever de nouveaux fonds ou à obtenir des subventions alors que son plan de restructuration n’a pu être mené à bien pour la totalité des clients. Enfin, s’ajoute à cela le fait que l’organisation se trouve largement fragilisée en raison du départ/absence de plusieurs salariés, certains d’entre eux ayant eux-mêmes été touchés par le typhon, d’autres n’ayant pas supporté les tensions liées à la récente période de restructuration.

Continue la lecture

Attention, IMF en situation délicate

Le 26 septembre 2009, le typhon Ondoy a ravagé Manille.

Les clients d’ICDC* – vivant principalement dans les bidonvilles – ont été particulièrement touchés par la catastrophe et se sont vus dans l’incapacité de rembourser leur prêt. La dette des entrepreneurs les plus touchés par le typhon a été annulée. Quant aux moins touchés, le remboursement de leur prêt a été suspendu durant les 6 mois suivants la tragédie, un ré-étalement de leur crédit en cours leur a été proposé et ils ont pu accéder à un nouveau prêt  pour redémarrer leur activité. Parce qu’aujourd’hui plus que jamais, ces habitants ont besoin du soutien d’ICDC, Babyloan reste attaché à soutenir l’institution de microfinance dans sa mission humaine et sociale.

Actuellement, la situation financière d’ICDC est toujours très délicate. Les entrepreneurs de cette institution ont particulièrement besoin de vous, cependant sachez que votre démarche de soutien peut revêtir un aspect philanthropique car il existe un réel risque de non-remboursement des prêts.

Nous vous donnerons des nouvelles sur la situation d’ICDC dès que nous en recevrons.

*A propos d’ICDC
A propos de la situation sur le terrain aux Philippines