jerseys for sale
wholesale jerseys
cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap
All Posts By

Mathias

Nos partenaires sur le terrain

Magdalena, une micro-entrepreneuse pleine de projets

Magdalena Del Consuelo, que vous avez soutenu, est une micro-entrepreneuse pleine d’idées et de projets. Depuis 2005 elle vend des produits par catalogue pour des grandes marques de cosmétiques, de bijoux, de parfums, de vêtements, d’électroménager, et de fournitures pour la maison. N’ayant pas de compte à la banque, et n’ayant jamais demandé un crédit auparavant, lorsqu’elle a voulu un prêt, toutes ses demandes ont été refusées. Heureusement l’agent de microcrédit de CEPESIU opérant dans la zone lui a fait confiance et a cru en son projet. Elle a donc reçu un crédit de 1000$ (830€) qui lui a permis d’aménager un petit local qu’elle possédait depuis longtemps mais qu’elle avait laissé à l’abandon.

Les petits commerçants comme Magdalena sont vulnérables financièrement lorsqu’ils n’ont qu’une seule source de revenu, car si celle-ci devient moins rentable (ouverture d’un supermarché à côté d’une petite épicerie, augmentation du prix d’une matière première, vol de marchandise, etc…) ils perdent presque tout. Pour limiter ce risque, la plupart des micro-entrepreneurs équatoriens se diversifient. Magdalena n’est pas une exception et profitant du fait que dans son quartier les connections internet sont rares, elle a utilisé le  reste du microcrédit pour acheter 3 ordinateurs et transformer son local en cybercafé. L’espace qui lui restait lui a permis d’avoir une vitrine pour présenter les différents produits qu’elle vend toujours par catalogue. Voici la vidéo de ma rencontre avec Magdalena:

Continuer la lecture

Nos partenaires sur le terrain

Le quotidien de Rosa Maria

Rosa est une femme qui a eu une vie difficile, servante pendant 18 ans, elle a décidé de monter sa propre affaire. Grâce à un micro-prêt que vous avez financé, elle a aménagé un petit restaurant. Aujourd’hui âgé de 46 ans, elle vit toujours avec ses deux enfants dans le quartier « Paz y luz » au nord de Quito. Malgré les difficultés familiales et économiques, elle a continué son chemin et petit à petit son commerce a grandi.

Au jour d’aujourd’hui, son local est devenu un vrai petit restaurant, elle ne vend plus seulement des salchipapas (saucisses et frites) mais propose aussi des petit-déjeuners, des plats à midi (différents chaque jour), et des plats le soir. Comme elle possédait une petite remise a côté de son local, elle a décidé d’ouvrir une épicerie. Elle achète ces produits au gros, utilise une partie pour son restaurant et vend le reste dans son épicerie. Une jeune fille du quartier l’aide quelques heures en tenant l’épicerie quand Rosa est occupée au restaurant. Ses principaux clients sont les ouvriers qui travaillent dans le secteur.

Le microcrédit qu’elle a reçu lui a permis d’acheter plusieurs produits en grande quantité qu’elle a revendu au détail en se faisant un petit bénéfice. C’est de cette manière, en accumulant les petits bénéfices, que Rosa améliore jour après jour ses conditions de vie.

Cependant cela lui demande un travail considérable, ses journées sont très denses, ne lui laissant aucun moment de répit. En effet outre son commerce, elle doit aussi s’occuper de ses deux enfants et des tâches domestiques. Rosa nous raconte  sa journée type dans la vidéo ci-dessous.

Nos partenaires sur le terrain

Le carnaval en Equateur

On ne peut pas présenter le carnaval en Équateur comme une seule et unique entité. En effet, chaque région fête le carnaval de manière complètement différente. Une chose cependant est commune à presque toutes les régions, c’est l’utilisation d’eau et de mousse pour s’asperger entre amis ou en famille. En particulier dans les villes et villages de la côte et de la montagne, ces pratiques sont très vivaces et on utilise même parfois de la farine, des œufs, ou de l’huile.

L’ambiance est partout à la fête et les gens sont tous très gais et d’humeur joueuse. Dans de nombreuses villes, il y  a des défilés de chars, des spectacles de rues, des concerts en plein air et des expositions.

Le carnaval de Guaranda (au sud de Quito dans la montagne) est un des plus connus, car énormément de gens s’y retrouvent seulement durant ces quelques jours. On y boit en particulier un alcool nommé « Parajo Azul » qui est une eau-de-vie à base de fruits et de canne à sucre. Le carnaval d’Ambato (Sud de Quito dans la montagne) honore quant à lui les fleurs et les fruits, avec des défilés de chars décorés et des spectacles. A Guayaquil, les bombes à eau et la mousse ont été mises de côté au profit de manifestations culturelles qui s’adressent à tout type de public : défilés, représentations théâtrales, et concerts sont organisés tout au long de ces quatre jours. Sur la côte, des festivals internationaux de culture afro-américaine sont organisés, car cette culture est particulièrement forte dans cette partie de l’Équateur.

Continuer la lecture

Nos partenaires sur le terrain

Quito, l’Équateur, et CEPESIU

L’Équateur est un petit pays sur la côte pacifique de l’Amérique du Sud, qui se trouve entre la Colombie et le Pérou. La capitale de l’Équateur, Quito, est située à presque 3000 mètres d’altitude et s’étend sur près de 20 kilomètres dans une vallée entourée de montagnes.

Au sud se trouve le centre historique, à l’architecture très coloniale, avec de multiples églises et son imposante cathédrale. Au nord, se situe le Quito moderne, avec l’aéroport mais aussi le centre des affaires et enfin la « zona rosa » (zone rose). C’est dans cette partie de la ville que se trouve la majorité des restaurants, bars, et discothèques. La vie, tout comme la musique, ne s’y arrête jamais et les rues ne sont que très rarement désertes. C’est aussi l’endroit où se loge la plupart des gens de passage, moi y compris.

La vie à Quito est très différente de la vie dans la plupart des capitales européennes.

Tout d’abord, tant les odeurs des centaines de fruits et légumes que vendent chaque petite échoppe (au moins une dans chaque rue de la ville), que les rythmes de salsa, merengue ou de reggaeton, qui sont omniprésent dans les cafés, bars, restaurants, et postes de radio dans chaque maison, nous rappellent que nous sommes bien en Amérique Latine.

Continuer la lecture

Nos partenaires sur le terrain

CEPESIU : une coopération continue pour le développement en Équateur

Mathias, volontaire en Équateur chez notre partenaire CEPESIU depuis le 1er janvier, nous fait part de ses premiers pas au sein de l’IMF.

CEPESIU a organisé un atelier de travail et de réflexion ayant pour sujet une nouvelle loi (la LOEPS : Lei Organica de la Economia Popular y Solidaria) proposé par le gouvernement du président équatorien Rafael Correa, et adoptée le 10 mai 2011.

Les Sociétés Populaires d’Investissement sont des organisations autonomes, de type micro-entreprise, dont la structure et la méthodologie ont été développées et validées par CEPESIU au sein de populations urbaines et surtout rurales dans neufs provinces de l’Équateur.
Elles sont constituées de personnes à très faibles revenus et ont pour but, de capitaliser les petits investissements des membres du groupe dans la société, en octroyant des crédits à ceux-ci et aussi à d’autres personnes. L’idée étant que grâce à un système structuré, et à l’assistance de CEPESIU, même des personnes exclues du système bancaire traditionnel, puissent avoir accès à un crédit, épargner, et dans le même temps agrandir leur capital.

Ces SPI sont aussi concernées par cette loi, car elle porte sur un pan très important de l’économie équatorienne, l’Economie Populaire et Solidaire. Les métiers qui font partie de ce secteur sont très nombreux, et sont ceux qu’exerce la population la moins favorisée, et la plus vulnérable (femmes de chambres, micro-entrepreneurs, petits artisans, agriculteurs, etc.). La LOEPS apporte une structure juridique formelle à cette catégorie de métiers, et cela comprend des nouveaux droits mais aussi des devoirs et des obligations.

Continuer la lecture

jerseys for sale
wholesale jerseys
cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap Chinook efficiency however an order of waking time
Chip Rogers kicked the bucket sharpe will no longer Player and moreover atlanta technician superlegend wiped out within just car wreck
Chips Shafnisky desired right first day's silver eagles fresh go camping
Chiropractic practitioner rested because of affected individuals