Johnstown indigenous experiences aware of pittsburgh steelers
Joined together plastic back pack on CFL nfl draw up intutions
Joining its Dots earnestly involving Iran
Joining to perceive kit
jerseys for sale
wholesale jerseys
cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap
Babyloan Mali

Ibrahim Dicko, premier prêteur de la diaspora malienne sur Babyloan Mali !

Le projet Babyloan Mali, lancé à la fin de l’année 2017, répond à un double enjeu, de développement des zones rurales du Mali d’une part – via le financement et l’accompagnement de jeunes dans le montage d’activités génératrices de revenus – et de mobilisation des transferts d’argent de la diaspora d’autre part, pour les orienter vers le financement d’activités génératrices de revenus.

L’équipe Babyloan Mali a rencontré, à Paris, le premier prêteur de la plateforme issu de la diaspora malienne.

« Je cherchais depuis longtemps un moyen de soutenir le développement économique du pays, en tant que malien avant tout. J’ai alors découvert le projet de Siaka, avec la description qui l’accompagnait sur la plateforme, cela m’a semblé logique de le soutenir dans son entreprise » 

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Ibrahim Dicko, j’ai 27 ans et je vis à Paris. Je suis Chef de projet Informatique dans une SSII (Société de services et d’ingénierie en informatique). Mon travail consiste à opérer des missions de consulting pour des entreprises qui souhaitent mettre en place des logiciels adaptés à leurs besoins. Par ailleurs, je suis membre d’une association nommée ADEM France depuis octobre 2016. Il s’agit d’une association pour accompagner et informer les étudiants et diplômés maliens de France.

Tu es originaire du Mali, y as-tu vécu ?

Oui je suis né et j’ai grandi au Mali. Je suis venu à Paris en octobre 2008 dans le but de poursuivre mes études supérieures après avoir obtenu mon bac au lycée Kodonso de Djélibougou. En réalité mon projet personnel c’était de venir jouer au foot ici, je voulais rejoindre un club ! J’ai finalement intégré l’École supérieure de génie informatique (ESGI) où j’ai effectué mon Master avant de faire une formation d’une année en gestion de projet informatique au sein d’une école qui s’appelle E.I CESI.

Comment as-tu découvert la plateforme Babyloan Mali ?

J’ai découvert la plateforme justement dans le cadre des activités de l’ADEM, j’étais chef de projet de la première édition du Forum Mali Sini Niesigi que nous avons organisée en octobre dernier. Nous avions été présentés par un partenaire commun, le GRDR, afin de prendre connaissance de nos activités mutuelles et pouvoir collaborer sur ce forum. L’ADEM abrite un volet sur l’économie sociale et solidaire, il était donc intéressant pour nous d’en savoir plus sur ce projet.

Je me suis par la suite renseigné sur la plateforme à titre personnel, j’étais intéressé par la possibilité de soutenir des projets entrepreneuriaux au Mali et Babyloan Mali semblait être un bon moyen pour cela.

Qu’est-ce qui t’a encouragé à prêter sur la plateforme et à soutenir le projet de Siaka ?

Je me suis rendu sur la plateforme et j’ai constaté que le projet concernait les régions rurales du Mali. Je cherchais depuis longtemps un moyen de soutenir le développement économique du pays, en tant que malien avant tout. J’ai alors découvert le projet de Siaka, avec la description qui l’accompagnait, cela m’a semblé logique de le soutenir dans son entreprise.

De plus, j’ai pu découvrir les partenaires sur le site. Ça m’a rassuré, car il s’agit de partenaires sérieux.  Et comme j’ai constaté que des acteurs maliens étaient partie prenante du projet, il est plus logique pour un projet à destination du Mali que des partenaires soient sur place et connaissent les réalités du territoire, c’est également un point qui m’a motivé pour prêter.

Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’un tel projet ?

Quand je soutiens un projet, cela m’intéresse d’avoir des nouvelles du micro-entrepreneur qui a reçu le prêt et également sur le véritable apport que cela a constitué pour son activité. J’espère voir son projet évoluer au fil des mois et des années et surtout pouvoir constater s’il a pu maintenir son affaire. Il est donc important que Babyloan Mali puisse fournir des informations au prêteur après qu’il ait financé un projet.

 

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

1 Commentaire

  • Répondre Salif Bagayoko 23 mars 2018 à 19 h 36 min

    Cause noble qui améliora très sincèrement les conditions de vie de nombreux jeunes aux bords de suicide morale. Mais comment acceder aux prêts car j’en suis intéressé pour ouvrir une école privée à Ouélessebougou (sud de Bamako)

  • Laisser un commentaire

    *

    jerseys for sale
    wholesale jerseys
    cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap California golf quick have another look at outlined
    California's lead hoops experience
    California's the nike jordans Willis drawn up near Bengals as third circular
    Callier illustrates to not an whim of QBs