jerseys for sale
wholesale jerseys
cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap
Babyloan Mali

« Personne ne veut partir loin de sa maison »

En mars dernier, Babyloan Mali rencontrait Abdouramane et Mahamadou, deux jeunes représentants de l’Association pour le développement de Modincanou, village situé dans le cercle de Bafoulabè, à Kayes. Venus présenter le projet de maraîchage de la coopérative des femmes de leur village, les discussions s’étendent à ces deux jeunes gens. « Pourquoi êtes-vous ici ? », ce à quoi ils répondent « partir ce n’est pas un choix, personne ne veut partir loin de sa maison ».

Retour sur un rendez-vous singulier, qui nous enseigne ce que signifie : émigrer pour un jeune adulte malien, en 2018.


Abdouramane et Mahamadou font partie d’un groupement de ressortissants du village de Modincanou. Conscients de leur rôle pour contribuer au développement de leur localité, ils souhaitent pouvoir fournir aux habitants du village de quoi subvenir à leurs besoins alimentaires. L’activité de maraîchage permettrait au village de produire les fruits et légumes nécessaires au quotidien. La coopérative locale, composée de 70 femmes pourra, par la suite, vendre le reste des récoltes afin de dégager des revenus de cette activité. L’association souhaite, en plus des aubergines, concombres et autres légumes, pouvoir intégrer la culture de la pomme de terre, nourrissante et résistante. Pour cela, il leur faudrait réaliser des travaux d’aménagement et d’irrigation du champ.

Créée en 2012, l’association pour le développement de Modincanou a souhaité « prendre les choses en main ». Cela signifiait alors, fournir à la grande famille villageoise, des moyens de couvrir ses besoins et de se développer.

« La plupart des jeunes ont quitté le village, ils sont ici en France, en Espagne, dans d’autres pays aussi, et d’autres ne sont plus nulle part »

Abdouramane a commencé ses études à Kayes avant de partir pour Bamako et rejoindre l’école de Bankoni entre 2003 et 2007. A la suite de ce séjour à Bamako, il retourne dans son village et se rend très vite compte que rester n’est pas une option. « Là-bas il n’y a rien, pour faire une simple démarche administrative, il faut faire une longue route. Et sur la route il n’y a rien, même pas de quoi boire de l’eau, en 2018 ».

Il arrive en France en 2014, réside d’abord à Paris, avant de s’installer dans la Sarthe. Là-bas il se « débrouille avec les petits boulots », fait parfois plusieurs mois sans travailler. Il peut compter sur de la famille pour le soutenir au jour le jour. Abdouramane envoie, dès qu’il le peut, une petite somme d’argent au village. « On s’enfuit de la galère et on vient trouver la galère ici, mais au moins ici on a un peu d’espoir, on nous paie en euros ».

Les programmes pour favoriser l’emploi des jeunes au Mali, Abdouramane et Mahamadou les connaissent tous. Ils les voient à la télé, mais pas encore dans leur commune de Diallan, ni dans leur village. Alors quand on leur dit que certains jeunes en ont bénéficié cette année, ils nous répondent que « ce ne sont certainement pas des personnes comme [eux] ».

Mahamadou poursuit sur la situation au Mali qu’il juge « compliquée », principalement pour les jeunes des villages qui « n’ont rien à faire du matin au soir et qui ne voient les représentants de l’Etat, qu’au moment de la collecte des impôts ». « Comment pourraient-ils régler nos problèmes de pauvres ? »

Et pourquoi la France ? « C’est parce qu’on parle le français, c’est plus facile. Rester à Bamako aurait été aussi dur, il n’y a pas de travail durable là-bas », les jeunes s’y bousculent pour des emplois précaires et sans avenir.

Ce qu’ils recommandent : « Il faudrait fournir à la jeunesse des activités, cela ne veut pas dire gagner beaucoup d’argent, juste faire quelque chose pour ne pas aller se jeter dans la mer. Nous on a eu de la chance ».


Pour contacter l’association et obtenir des renseignements sur le projet de maraîchage :

Abdouramane MACALOU, dramanemacalou1@gmail.com

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

*

jerseys for sale
wholesale jerseys
cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap