Des Partenaires engagés, WASH

Nos relais : Hydrauliques Sans Frontières

Hydraulique Sans Frontières (HSF) est une association qui, depuis plus de 17 ans, propose une assistance technique dans le domaine de l’eau sur divers projets de développement. Dans le cadre de leur partenariat avec notre programme Babyloan WASH, nous leur avons demandé de nous parler de leur engagement et de leurs actions.

Chantier de HSF à Chuniavi, en Bolivie

Les problématiques d’accès à l’eau au niveau mondial

Dans les pays où HSF intervient, plusieurs problématiques se présentent de manière récurrente.

D’une part les installations peuvent être vétustes et défaillantes. Les comités de gestion présents n’ont pas les fonds ou les connaissances techniques nécessaires à leur réparation. Il arrive également que la ressource en eau soit insuffisante en saison sèche.

D’autre part, les autorités publiques ne sont pas assez investies dans les infrastructures en eau potable dans les zones rurales. Parfois ce sous-investissement concerne même des villes, comme à Madagascar : un des projets d’HSF vise à équiper une ville (Brickaville) en ouvrages d’eau potable, d’assainissement et de traitement des déchets. Avant l’arrivée du projet, les 10 000 habitants allaient chercher leur eau dans le fleuve pollué qui traverse la ville.

 

L’importance des communautés et associations

Ce sont parfois des associations locales qui se créent pour essayer d’améliorer le développement de l’accès à l’eau propre de la zone : elles font appel à des structures plus importantes, notamment des associations étrangères comme HSF, pour les aider à monter des projets. Certaines associations et communautés contracte même un « microcrédit de groupe » auprès d’une institution de microfinance (IMF), où les membres sont engagés solidairement.

En effet, lorsque l’on parle de manque d’accès à l’eau et à l’assainissement, il s’agit souvent d’un accès communautaire et non d’un accès individuel (par exemple avoir l’eau courante chez soi). La prise en charge et l’installation nécessitent un investissement important : forage, château d’eau, canalisation, borne fontaine, etc. Dans un deuxième temps, certains ménages disposeront des ressources financières pour obtenir des branchements privés, c’est-à-dire « l’eau courante ».

 

Une action concrète et durable

Une fois le projet monté par les bénévoles et les salariés, il faut environ an pour que les financements soient entièrement réunis. HSF a principalement recours à des financements publics, comme les collectivités territoriales et surtout les Agences de l’eau.

L’objectif primordial des projets d’HSF est ensuite de rendre autonomes les populations. Cette autonomie passe par l’existence d’une organisation locale durable qui prendra en charge la gestion à la fois technique et financière des ouvrages, une fois qu’HSF aura quitté la zone et terminé le projet.

 

Enjeux futurs

Les prochains enjeux d’HSF, en plus de l’autonomie des populations locales et des investissements des autorités des pays concernés, vont être ceux de la disponibilité de la ressource. Les effets du réchauffement climatiques touchent notamment fortement les pays de l’Afrique sahélienne, et certains de l’Afrique de l’Ouest.

 


Hydraulique Sans Frontières (HSF, Hydraulic Without Borders) is a technical association that has been offering technical assistance for water-related development projects for 17 years. We asked them to talk about their commitment and their actions.

HSF project in Chuniavi, Bolivia

Common issues regarding access to water on a global level

HSF has identified two recurring issues in many of the countries where it intervenes. First, infrastructure is often worn out or faulty. The management committees are disorganized and lack the funds or technical knowledge to fix them. The water is also sometimes scarce during the dry season.

Local authorities are not involved enough in the drinkable water infrastructures in rural areas. Sometimes, this under-investment even affects cities, such as in Madagascar, Brickaville: Before the project started, all 10 000 inhabitants went to fetch their water in the dirty and polluted river that runs across the city.

 

The importance of communities and associations

In some cases, local associations are created to push the development of a village or an area: they call on more important structures, such as foreign associations, to help them implement projects they elaborated themselves.

Indeed, it is important to note that when we talk about lack of access to water, we are not talking about individual access, but rather about basic, “community-based” access. The project management requires a big investment; only then can households build private connections to water systems with their own financial resources.

 

Future issues

The main issue for the future, in addition to autonomy of local populations and investment of authorities in the countries where HSF operates, is the availability of the resource. The effects of climate change significantly affect Sahelian Africa, and some Western African countries.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

*