Social business & nouvelles solidarités

Les créatrices du marché solidaire accompagnées par notre partenaire l’Adie

Dans le sillage de sa campagne de communication pour valoriser l’entreprenariat féminin en France et dans le monde, Babyloan a organisé le mardi 9 avril une conférence cocktail à la Maison des Canaux.

Un marché de créateur était mis en place, rassemblant des créatrices accompagnées par notre partenaire l’Adie. Elles racontent en quoi le microcrédit leur a permis de monter leur propre entreprise.

 

Sample concept, une marque d’accessoires et d’objets de décoration fabriqués par des artisans au Népal

Sample concept est née par une envie d’indépendance créative, de faire découvrir un savoir-faire traditionnel peut ou mal représenté selon nous.

Le microcrédit nous a aidé à financer nos premiers salons, ce que la banque ne nous a pas permis. Cela nous a permis de pourvoir nous faire connaitre en ne prenant pas de risques inconsidérés en empruntant des sommes trop conséquentes que l’on n’aurait pu rembourser. Il y a quelques chose de rassurant dans toute cette démarche, l’accompagnement, le remboursement échelonné sur plusieurs années d’une petite somme.

Mazonia, une marque éthique de sacs 100% faits main en Colombie

Mazonia est une marque de sacs 100% faits main, par l’ethnie amérindienne des Wayuus en Colombie. Nous sommes une marque de commerce équitable pour valoriser ce savoir-faire, menacé par de mauvaises conditions de vie des fabricants.

Le microcrédit rend l’impossible, possible ! En effet, l’un des premiers blocages dans l’entreprenariat est le manque de fonds. C’est moi, Jeanne, qui a été suivie par l’ADIE avant de rencontrer Daphnée et d’unir nos deux projets similaires. Cet accompagnement m’a permis de concrétiser l’idée confuse que j’avais de ce projet. J’ai pu établir un plan financier et vérifier que ce projet était viable. Cela m’a permis de faire un pas de plus vers la réalité du marché. Je ne serais jamais allée aussi loin sans cet accompagnement. Il a été un tremplin que je recommande vivement à tous ceux qui ont un projet en tête.

Audrey Langlois, une marque de bijoux fantaisie haut de gamme « made in France »

J’ai créé ma marque de bijoux en 2016. Je me suis toujours dit qu’un jour je créerai ma propre structure, mais c’était un concept très flou ! Après plusieurs années d’expériences professionnelles dans le monde de la mode et de l’accessoire, je me suis sentie prête à me lancer ! J’ai choisi les bijoux par passion et coup de cœur. Au départ, je ne savais pas par quoi commencer, la création d’entreprise me paraissait être une tâche difficile. Grâce à l’Adie j’ai pu préciser mon projet et décomposer toutes les étapes que je devais réaliser pour lancer mon entreprise.

Le micro-crédit de l’Adie m’a permis de financer mon stock de départ, élément qui est rarement financé par les organismes traditionnels. De manière générale, l’avantage est de permettre à des personnes exclues du financement bancaire de reprendre ou lancer un projet. L’Adie m’a aidé avec une grande bienveillance à définir les lignes de mon projet (élaboration du business plan, conseils, tutorat). Elle propose un accompagnement de qualité pour ses créateurs, même après l’obtention d’un micro-crédit. En cas de doute ou de question, l’Adie peut vous aider à y répondre et/ou vous orienter vers d’autres organismes adéquats.

Ces entrepreneuses rappellent toutes l’importance de se tourner vers un organisme d’accompagnement à la création d’entreprise. Il est primordial d’être bien orienté, de ne pas rester seul face à ses doutes, et de bien définir son projet de manière à ce que celui-ci permette de vivre correctement de son activité.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

1 Commentaire

  • Répondre nadine vespasien 16 mai 2019 à 17 h 06 min

    un tel succès, est-il possible avec de la monnaie locale ???

  • Laisser un commentaire

    *