Hottest Leeds research installations
House go using Boise username
House hold ballots to chill rifle laws and regulations located inside of north carolina
House physical assault around 'an national football league problem'
jerseys for sale
wholesale jerseys
cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap
Non classé

Le prêt solidaire sur Babyloan : les 10 choses à savoir

Prêt solidaire sur Babyloan : Les 10 choses à savoir

© Babyloan

Vous vous posez des questions sur le microcrédit ? Le prêt solidaire pourquoi pas, mais ça marche comment ? Ça tombe bien, on vous donne les 10 informations-clés à connaître pour prêter en toute connaissance de cause.

1. Sur Babyloan, vous soutenez l’entrepreneuriat. Vous ne financez aucun crédit à la consommation.

Les projets sur le site permettent l’insertion sociale par entrepreneuriat et profitent à des personnes qui n’ont pas accès au système bancaire classique de monter leur activité d’auto-subsistance. La création et la pérennité d’une entreprise implique souvent le recours à un crédit, vecteur ensuite de développement personnel et d’emplois. Nos partenaires sur le terrain (les institutions de microfinance – IMF) n’octroient aucun crédit à la consommation aux personnes soutenues sur Babyloan. Les crédits à la création d’une micro-entreprise sécurisent les remboursements des prêts grâce à l’activité commerciale du bénéficiaire générant ainsi des revenus.

2. Vous prêtez à des micro-entrepreneurs exclus du système bancaire classique dans des zones de forte précarité.

Le crédit est souvent un recours indispensable à l’insertion dans le tissu économique local. Les bénéficiaires sont exclus sur système bancaire classique tel que nous le connaissons et n’ont le choix  pour développer leur activité et accéder à l’autonomie qu’entre un crédit à un taux usurier (au-delà de 100% dans certains pays) ou le microcrédit. Dans des zones d’extrême pauvreté où le taux de chômage très élevé, le microcrédit est la source de financement accessible qui offre l’espoir de devenir autonome financièrement.

3. Le taux remboursement d’un micro-entrepreneur dans le monde est de 93%.

Il y a des clichés qui perdurent mais sachez que les personnes dans la précarité remboursent tout autant que les emprunteurs dans les sociétés occidentales dotées d’une culture bancaire développée. Faire confiance en donnant accès à une source de développement économique, telle est la clé de l’évolution. Sur Babyloan ce sont 100% des prêts qui ont été remboursés depuis 5 ans.

4. Babyloan travaille avec des partenaires sur le terrain, appelés Institutions de Microfinance.

Babyloan est un organisme collecteur, il n’est pas en charge de l’octroi et du recouvrement des crédits aux micro-entrepreneurs. Nous travaillons avec des partenaires sur le terrain (les institutions de microfinance – IMF) que notre équipe sélectionne rigoureusement. Babyloan ne noue aucun partenariat avec des IMF de grande taille financées par de grands bailleurs internationaux.  18 IMF partenaires dans 15 pays, en France et sur 4 continents.

5. Nous choisissons nos partenaires terrain (les institutions de microfinance – IMF) pour leur impact social.

L’impact social d’une IMF fait partie de la première condition d’entrée des partenaires de Babyloan (les institutions de microfinance – IMF). Nous contrôlons la proximité de la structure avec les micro-entrepreneurs (existence de formations et d’accompagnement hors soutien financier) et sa rigueur en termes de contrôle de la solvabilité du bénéficiaire, ceci afin d’éviter le surendettement et d’assurer le remboursement à 100% des prêteurs.  Nos partenariats : des structures de proximité dans des zones de grande pauvreté.

6. Babyloan offre une source de financement à faible coût grâce à la contribution de chaque prêteur.

Babyloan accompagne les institutions de microfinance (IMF) dans leur développement (conseils, suivi, audit). Les frais administratifs payés par l’IMF à Babyloan sont de l’ordre de 3.5% de leur encours (sommes sur le terrain). Ce faible coût, comparé aux autres bailleurs internationaux,  vise à couvrir le soutien rapproché de notre structure. Avec 100% de votre apport transféré aux micro-entrepreneurs sans aucun prélèvement, cette démarche sociale que nous défendons est permise par votre participation philanthropique sur chacun des prêts.

7. Babyloan n’est pas l’unique source de financement de notre partenaire local mais est la moins chère.

Pour éviter toute dépendance financière, Babyloan ne souhaite pas financer plus de 20% des ressources de ses partenaires. D’autres bailleurs apportent également une source financière aux IMF à des taux plus élevés (de 7 à 10%). En offrant une source de financement à bas coût, Babyloan a pour objectif, à terme, de provoquer une baisse des taux d’intérêts facturés aux micro-entrepreneurs. Pour exemple, Babyloan a permis à son partenaire cambodgien (CHAMROEUN) d’abaisser ses taux de 8%.

8. Les micro-entrepreneurs paient en moyenne des taux d’intérêts à hauteur de 28%.

Le microcrédit implique des charges opérationnelles importantes (accompagnement social, gestion du risque, déplacement des agents , déboursement en argent liquide etc.). sur le terrain car hormis l’octroi du crédit, l’accompagnement social est au cœur de la relation IMF – micro-entrepreneurs. En effet la structure les aide à la gestion de leurs micro-entreprises avec la réalisation de formations et le suivi des remboursements. Cette réalité opérationnelle engendre des taux d’intérêts importants pour assurer ces services.

9. Aucun de nos partenaires locaux ne tire de profit abusif de ses activités de microcrédit.

Souvent décrié comme outil spéculatif, le microcrédit opéré par nos partenaires locaux est un outil utilisé pour permettre l’émancipation économique des bénéficiaires. Toutes nos IMF ont pour motivation l’accompagnement des populations pauvres pour aider à une sortie progressive de la pauvreté. Nous avons à cœur de sélectionner des IMF qui ne tirent pas de profits abusifs de leur activité. Sur environ 10 000 IMF recensées dans le monde, plus de 90% n’atteignent pas l’équilibre économique.

10. Qui dit crédit peut aussi dire surendettement.

Le surendettement est un phénomène endémique au crédit (sous toutes ses formes). Il est indépendant du fonctionnement de l’organisme de crédit et peut être généré par des aléas économiques, sociaux ou environnementaux. Des cas existent, des problèmes de surendettement apparaissent dans certaines zones où la population n’a qu’une faible culture financière et dont la concurrence entre les organismes est sévère. Pour autant le microcrédit est une solution de sortie progressive de la pauvreté qui fonctionne. Retrouvez l’étude réalisée pendant 20 ans sur l’impact du microcrédit sur des populations bénéficiaires.

A suivre :
-          Comment prêter sur Babyloan ?
-          Témoignages de prêteurs

Si vous avez des remarques, questions, commentaires, n’hésitez pas à nous contacter.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

*

jerseys for sale
wholesale jerseys
cheap jerseys Broncos jerseys cheap Viking jerseys cheap Calgary Whitecaps look at
Cali. musing about it
California attacking administrator Sean McVay as start trainer
California golf quick have another look at outlined