Nos partenaires sur le terrain, WASH

AFODENIC (Nicaragua) : l’engagement auprès des comités d’accès à l’eau potable

Bien que de nombreux projets publics d’accès à l’eau se réalisent au Nicaragua, les foyers n’ont souvent pas les moyens de financer leur connexion aux systèmes d’égouts. Afodenic finance des prêts permettant à de nombreuses communautés, notamment dans les zones rurales, d’éviter les maladies hydriques.

Cliquez ici pour visionner les projets WASH !

Le Nicaragua et l’accès à l’eau

Bien que le Nicaragua dispose de ressources hydriques suffisantes, l’accès à l’eau potable reste un enjeu d’envergure au niveau de sa distribution, du stockage et de son administration. La situation politique et économique nicaraguayenne joue un rôle important dans cette crise, puisque le budget de l’Etat est fortement réduit, limitant ainsi les investissements en matière d’eau et d’assainissement.

Les zones rurales sont particulièrement affectées. Les entreprises privées de l’agroindustrie y font concurrence à l’Etat pour les ressources hydriques. Plusieurs régions du pays souffrent d’un manque chronique d’eau potable, et une grande partie de la population manque d’accès à des installations sanitaires.

La plupart des projets visant à améliorer l’accès à l’eau viennent d’agences de coopération extérieure et d’ONG. La microfinance joue ici un rôle crucial, puisqu’elle offre à de nombreux foyers des solutions durables en termes économiques et accessibles localement.

Les Comités d’Eau Potable et d’Assainissement (CAPS en espagnol) sont les instances gérant le stockage de l’eau potable dans plus de 53% des communautés rurales, où l’Etat n’intervient pas. Elles travaillent en étroite collaboration avec des institutions privées et publiques. Ensemble, ils préparent des projets liés à la santé, à l’assainissement, et à l’accès à l’eau à l’échelle locale. La force des CAPS est de permettre aux communautés de s’organiser à travers un comité responsable de l’eau potable ; cela donne aux projets une dimension durable.

 

Les microcrédits WASH avec Afodenic, notre IMF partenaire au Nicaragua

Les projets que nous publierons sur la plateforme viseront à renforcer économiquement et socialement le rôle des CAPS grâce à des outils de microcrédit. Vous vous engagerez ainsi pour le droit à l’eau, la stabilité et la santé de la population rurale du Nicaragua, ainsi que pour le développement économique local.

Les microcrédits vont à des groupes organisés dans les communautés rurales qui se consacrent à fournir un service d’eau potable à leurs habitants. Pour cela, ces groupes peuvent installer des systèmes de captation d’eau de pluie, construire des canalisations, développer des méthodes de stockage, etc. Les foyers ont ainsi accès une eau filtrée. Les agriculteurs en bénéficient aussi, tout comme les entrepreneurs, et les coopératives ayant besoin d’eau pour leur activité.

 

Juigalpa

Afodenic mène également des projets en partenariat avec les services publics. Dans la ville de Juigalpa, Afodenic est engagé dans la construction du système d’égouts, qui bénéficiera à environ 10 000 foyers. L’IMF offre des microcrédits pour la connexion des maisons au système d’égouts.

Ils ont tout d’abord utilisé l’eau du lac Cocibolca pour approvisionner la ville en eau potable. L’usine de traitement d’eau est devenue opérationnelle en 2008. Le deuxième projet devrait être complété d’ici la fin de l’année 2019 et consiste à construire un réseau d’égouts dans toute la ville.

 


Nicaragua and access to water

Although Nicaragua has adequate water resources, there are many challenges when it comes to distributing, storing and administrating them. The political and economic situation of the country plays a key role in this crisis, since the government budget is much lower than before. Therefore it limits investments in terms of water and sanitation.

Rural zones are also particularly affected. Private companies in the agro-industrial and agro-fishery sectors try to appropriate water resources, and the government lacks funds for water sanitation away from the capital. Many areas in the country do not have access to clean water or to sanitary facilities.

Most of the projects that aim to improve access to water come from international cooperation agencies or NGOs. This is where microfinance comes in: it offers loans to many households that are both sustainable economically and accessible locally.

CAPS (Committees for Drinkable Water and Sanitation) are responsible for administrating the storage of drinkable water in more than 53% of rural communities, where the State doesn’t operate. They work in close partnership with private and public institutions. They prepare projects related to health, sanitation, and access to water on a local scale. The strength of the CAPS lies in their ability to allow communities to organize through a committee responsible for water supplies; this makes the projects more sustainable.

 

WASH loans with Afodenic, our partner in Nicaragua

The projects we will publish on the platform will aim to reinforce the role of the CAPS and their national network, economically and socially, through microcredit tools. You will therefore be fighting for water rights, stability, and health for Nicaragua’s rural population, together with their local economic development.

Those loans go to organized groups in their rural communities which aim to provide a drinkable water service to their inhabitants. This can take several forms: set up rainwater tanks, build sewer systems, develop storage methods, etc.  This water will then help households have access to filtrated and safe water, and will be used by farmers, entrepreneurs and cooperatives who need water for their income-generating activities.

 

Juigalpa

Afodenic also carries out projects in partnership with public services. A public sanitation program was organized for the city of Juigalpa, in collaboration with the National Company for Aqueducts and Sewers, which consists in introducing a sewer system in the city, which will benefit around 10,000 households. The MFI will offer loans to connect the house to the sewer system.

They first used the water of lake Cocibolca to provide the city with drinkable water. The water treatment plan became operational in 2008. The second project should be completed by the end of the year 2019 and consists in building a sewer network in the entire city.

Billet précédent Billet sivant

Vous Pourriez Aimer

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

*